Ita Wegman

Une femme aux concepts clairs

Ita Wegman est à l’origine de bien des atouts de la maison Weleda et des efforts qu’il a fallu pour y parvenir. C’était une personne à l’énergie et à l’affirmation de soi hors du commun. Dotée d’un grand talent pour la mise en pratique des théories, elle jouait souvent le rôle d’arbitre ultime en matière financière.

Elle fonda la clinique à Arlesheim, ainsi que l’Institut clinique-thérapeutique, rebaptisé plus tard Weleda.

Sur le plan médical, c’était une étroite collaboratrice de Rudolf Steiner et son apport à la fondation de la Médecine anthroposophique, ainsi que ses nouvelles idées pour les traitements et pratiques, se révélèrent essentiels dans le développement réussi de l’entreprise.

Une vie de pionnière

Née à Java Ouest, dans l’actuelle Indonésie, Ita Wegman (22 février 1876 – 4 mars 1943) était la fille aînée d’une famille de colons hollandais. À la fin du 19e siècle, elle vint en Europe et étudia la gymnastique médicale et le massage.

En 1902, à l’âge de 26 ans, elle fait la connaissance de Rudolf Steiner et, cinq ans plus tard, elle entame des études de médecine à l’Université de Zurich. En 1911, elle obtient un diplôme de médecin, avec spécialisation en gynécologie, puis rejoint un cabinet déjà établi.

En 1917, elle met au point un traitement du cancer avec un extrait de gui, conformément aux indications de Steiner. Ce premier produit médical est devenu un anticancéreux autorisé en Allemagne et dans d’autres pays.

Fondation d’une clinique et d’un foyer thérapeutique qui existent encore de nos jours

En 1920, elle fait l’acquisition d’un terrain à Arlesheim et ouvre l’année suivante sa propre clinique: l’Institut clinique thérapeutique. D’autres médecins rejoignent cet institut, qui n’aura cessé de grandir au fil des années suivantes pour devenir le premier centre de médecine anthroposophique.

Plus tard, elle fonde à Arlesheim un foyer thérapeutique pour les enfants handicapés mentaux: la maison Sonnenhof. À la même époque, elle pose, avec Rudolf Steiner et Oskar Schmiedel, les bases de la médecine anthroposophique et de la société Weleda.

Vers 1923, Rudolf Steiner demande à Ita Wegman d’adhérer au comité directeur de la nouvelle société anthroposophique réformée au Goethéanum, à Dornach. Par ailleurs, elle devient directrice du département médical du centre de recherche au Goethéanum.