Qualité

Comment les matières premières sont transformées en substances actives.

Une qualité globale.

Haute qualité, pureté et naturel revêtent la même importance pour tous les ingrédients utilisés. Pratiquement tous nos produits sont composés de plusieurs substances pouvant être d’origine minérale, métallique, végétale ou animale. Quelle que soit la matière première, notre ambition est de transformer uniquement des éléments de la plus haute qualité.

Nous croyons qu’un produit est bien plus que la somme de ses composants. Du point de vue de la médecine et de la cosmétique naturelle à visée globale, il n’y a pas que le type de matière première qui est important, mais également sa provenance et la manière dont il est transformé.

C’est pourquoi nous entretenons, par exemple, notre propre jardin de plantes médicinales. À côté de cela, nous encourageons des projets sélectionnés de culture écologique de plantes médicinales et contribuons à la préservation d’habitats dans lesquels peuvent s’effectuer des cueillettes durables de plantes sauvages. Par ailleurs, nous contrôlons une seconde fois toutes les matières premières, y compris celles qui sont certifiées, pour être sûrs qu’elles répondent bien à nos exigences.

Nous obtenons ainsi des produits d’une efficacité globale et intensive.

Encourager et non décourager.

Culture biodynamique de plantes médicinales.

Les jardiniers et les agriculteurs travaillent depuis des siècles de façon efficace avec la nature. Ce soin apporté au travail est très important au niveau de l’agriculture et décisif en matière de culture biodynamique.

Car le fait de reconnaître au premier coup d’œil les corrélations et les forces de la nature cachées engendre des pratiques agricoles qui – comme dans notre cas – produisent des plantes médicinales pouvant s’autoréguler sur la base de leur propre « biographie ».

Cela peut s’expliquer de la manière suivante :

Les écosystèmes fonctionnent de la même manière que n’importe quel organisme, en s’autorégulant. La nature use de différents stratagèmes pour maintenir son équilibre. Par exemple grâce aux insectes auxiliaires qui tiennent en échec les parasites, comme c’est le cas des coccinelles qui mangent les pucerons. Cet équilibre naturel signifie qu’aucune espèce en particulier ne prend le dessus.

Lorsque certains facteurs vitaux subissent des modifications trop profondes, par exemple suite à des conditions météorologiques extrêmes ou des interventions humaines massives, cet équilibre est rompu. On peut alors éventuellement assister à une multiplication massive des parasites.

 

Dans la culture biodynamique de plantes médicinales, nous essayons d’observer et d’utiliser ces interdépendances. À travers nos observations de la nature, nous parvenons à des conclusions qui nous aident à améliorer la qualité des cultures.

On pourrait ainsi partir du principe qu’une action précise déclenche une réaction précise. Mais les choses ne sont pas aussi simples que cela : la question de savoir comment et pourquoi les organismes vivants réagissent à des changements de condition est difficile à décrypter. Cela a pour conséquence que la réaction à nos mesures est parfois très éloignée de ce que nous imaginions.

C’est pourquoi nous ne souhaitons pas intervenir de l’extérieur dans l’organisation de la nature, en utilisant par exemple des produits phytosanitaires chimiques. Dans le mode de culture biodynamique, la lutte contre les parasites consiste, d’une manière générale, à modifier les conditions de telle sorte que la nature puisse s’aider elle-même. Les plantes médicinales qui poussent de cette façon présentent une qualité particulière.

Le sol, dans lequel les plantes poussent, a lui aussi une grande importance. Il n’est pas fertilisé avec des produits chimiques, mais son caractère vivant est maintenu par l’apport d’engrais organiques. La pratique du compostage et des préparations biodynamiques à base de compost et à pulvériser assurent une bonne fertilité du sol. Ce soin méticuleux apporté à la terre a pour but de ne pas épuiser les sols, mais de les enrichir et de les ameublir.

Un sol en bonne santé est, tout compte fait, la condition indispensable à une bonne croissance. Il permet aux plantes de puiser les substances nutritives dont elles ont besoin et d’être soutenues en même temps dans l’élaboration de leur force vitale.

Lors de la culture biodynamique de plantes médicinales, de nombreux aspects sont pris en considération : le sol, l’espèce végétale, les insectes auxiliaires, les parasites, le climat, etc. ainsi que les interactions entre ces différents éléments. Cette observation de l’ensemble confère au sol – et, en fin de compte, également aux produits - une qualité particulière.

Un pont entre l’être humain et la nature.

Des processus de transformation soignés.

Distillation, extraction ou dynamisation : ce n’est qu’à l’issue d’un processus de transformation adapté que de nombreuses matières premières naturelles, que nous utilisons dans nos produits, répondent aux besoins de l’être humain. Nous nous appuyons pour cela sur notre expérience dans l’approche des forces naturelles de traitement et de soin.

Plus de 1’000 substances issues de la nature sont transformées en produits cosmétiques naturels et en médicaments. Avant d’aboutir au produit fini, ces matières premières sont soumises à différents processus de transformation, qui revêtent une importance presque aussi grande que les matières premières elles-mêmes – c’est la seule manière d’obtenir la plus haute qualité qui soit. Le savoir pharmaceutique et l’expérience permettent de déterminer le processus de transformation le plus adapté dans chaque cas.

Il y a par exemple les processus caloriques comme le processus Rh, que nous sommes seuls à utiliser : les jus de plantes pressées sont tour à tour chauffés, secoués de façon rythmique et refroidis. Les préparations fermentées ainsi obtenues n’ont pas besoin d’être conservées avec de l’alcool et conviennent particulièrement bien pour les enfants.

L’élaboration d’une teinture montre, elle aussi, à quel point les détails de la fabrication sont importants en matière d’efficacité : la teinture de calendula est un extrait de substances du calendula ou de parties de la plante comme les fleurs cueillies à la main. Les agents d’extraction sont utilisés dans des conditions spécifiques et suivant des processus coordonnés avec précision afin de libérer les substances et les forces du calendula dans une qualité optimale. Rien que le fait de varier l’agent d’extraction ou le processus de transformation peut modifier le degré d’efficacité d’une substance.

Il existe un point commun à tous ces processus et étapes de transformation : ils jettent un pont entre l’être humain et la nature et rendent accessible ce qui pousse dans la nature. Ce n’est qu’ainsi que l’on obtient les effets de traitement et de soin.