Communiqués de presse

Parcourez cette rubrique pour découvrir ce que les médias disent au sujet de Weleda. Vous y trouverez également le nom des personnes à contacter pour toute demande concernant la presse.

Jun 20, 2018

Weleda est l’une des deux premières grandes marques mondiales à obtenir la nouvelle certification de l’UEBT pour un approvisionnement respectueux. L’UEBT (Union for Ethical Biotrade) est une association à but non lucratif qui apporte un cadre normatif internationalement reconnu pour un approvisionnement durable et l’utilisation de matières premières. Cette nouvelle certification-label a été présentée à la conférence de l’UEBT, qui s’est tenue à Paris les 19 et 20 juin 2018.

La certification de l’UEBT vise à aider les consommateurs dans leur choix de produits issus d’une entreprise respectueuse de l’Homme et de la biodiversité. Weleda a engagé sa responsabilité dans les environnements où la société exerce ses activités et à l’égard des hommes et des femmes qui participent à l’élaboration de ses produits. « Avec cette certification, nous passons à l’étape supérieure car cela aura une incidence importante pour les cultivateurs, les cueilleurs et les producteurs qui travaillent avec nous », déclare Bas Schneiders, Directeur international de la stratégie d’approvisionnement de Weleda.

Avant de certifier une marque, l’UEBT étudie tout son système d’approvisionnement. Pour une part, cette procédure consiste à s’assurer que la marque a intégré les exigences de la norme de l’UEBT dans ses systèmes d’approvisionnement et de traitement des ingrédients naturels. Un autre volet des exigences de certification concerne les pratiques d’approvisionnement : les entreprises certifiées doivent vérifier le respect de ces exigences tout au long de leurs chaînes d’approvisionnement en ingrédients naturels. Le nouveau label de l’UEBT figurera dès le début de l’année prochaine sur les produits Weleda.

Annette Piperidis, responsable de l’approvisionnement durable chez Weleda : « Ces dernières années, nous avons été récompensés à maintes reprises pour nos démarches en faveur du développement durable dans nos chaînes d’approvisionnement. La durabilité n’est pas un objectif, mais plutôt un processus dans lequel nous recherchons constamment l’optimisation. C’est la raison pour laquelle nous avions à cœur de passer au niveau supérieur et de relever d’autres défis. »

« Nous sommes très fiers que Weleda ait été certifié par l’UEBT pour son système d’approvisionnement éthique et soit l’une des premières marques à apposer le label de confiance de l’UEBT sur ses produits. En respectant notre norme internationalement reconnue, une entreprise assure à ses clients qu’elle préserve la biodiversité, qu'elle fait un usage durable des matières premières qu’elle sélectionne, et qu’elle traite et rémunère équitablement tous ses partenaires, tout au long de la chaîne », ajoute Rik Kutsch Lojenga, directeur général de l’UEBT et expert mondial de l’approvisionnement éthique en ingrédients naturels.

Weleda est un membre à part entière de l’Union for Ethical Biotrade depuis 2011. Par cette adhésion, Weleda réaffirme ses principes traditionnels vis-à-vis de pratiques commerciales éthiques et applique la norme de l’UEBT à son approvisionnement en matières premières. La préservation de la biodiversité, l’utilisation durable d’ingrédients naturels et la juste rémunération de tous les partenaires de la chaîne d’approvisionnement sont autant de valeurs de l’UEBT qui correspondent aux principes défendus de longue date par Weleda. Weleda garantit un revenu de base approprié à tous ses partenaires et s’efforce de conclure des contrats de longue durée avec ses fournisseurs, gages de fiabilité dans la planification pour les deux parties.

 

En savoir plus >

 

Weleda AG Arlesheim est une société anonyme régie par la loi suisse. Son siège se situe à Arlesheim, près de Bâle (Suisse), et sa succursale est établie à Schwäbisch Gmünd (Allemagne). À l’international, le groupe Weleda est constitué de 20 entreprises dans le monde et compte environ 2 400 collaborateurs. Représenté dans une cinquantaine de pays, Weleda est le premier fabricant mondial de produits cosmétiques biologiques et naturels et de produits pharmaceutiques anthroposophiques certifiés.

Contact :
Theo Stepp, Head Corporate Communications
Möhlerstr. 3-5
D-73525 Schwäbisch Gmünd
Allemagne
Ligne directe : +49 7171 919 178 ; Mobile : +49 172 701 2666
E-mail : tstepp@weleda.de

Jun 7, 2018

Comme en témoigne l’augmentation de son chiffre d’affaires et de son résultat annuel, en 2017, Weleda a de nouveau renforcé sa résilience économique durant l’exercice précédent. Même son actif financier net et sa part de capitaux propres ont connu une hausse. Forte d’un collège directeur et de méthodes de gestion agiles, à l’entreprise de faire désormais face aux défis de demain.

Première fabricante mondiale de cosmétiques naturels certifiés et de médicaments anthroposophiques, Weleda a présenté, le 7 juin 2018, son rapport de gestion et de développement durable pour l’exercice 2017, où elle dévoile un chiffre d’affaires total record de plus de 400 millions d’euros. La bonne répartition géographique de ce taux de croissance exceptionnel montre l’efficacité de la stratégie de l’internationalisation.

 

Weleda mise sur une direction collégiale et des méthodes de management agiles
Quantité d’entreprises florissantes se démarquant aujourd’hui par des flux de travail souples, des processus décisionnels efficaces, la coresponsabilité et un apprentissage entrepreneurial, Weleda a opté pour une nouvelle forme de collaboration, en se dotant d’un nouveau style de direction à l’échelle de l’entreprise, qui se traduit par la mise en place d’un collège directeur et de méthodes de management agiles. La direction étant un sujet trop grave pour n’être confiée qu’à l’équipe dirigeante, ce tournant concerne non seulement cette dernière, mais aussi tous les collaborateurs de Weleda.

Dans un contexte d’activité toujours plus pointu et volatil, cette nouvelle forme de direction vise à créer de la valeur et à mieux gérer les risques, tout en prolongeant l’esprit Weleda: faire de l’entreprise un lieu de développement personnel.

 

La stratégie gagnante de l’internationalisation
La consolidation prévue des régions hors D-A-CH (Allemagne-Autriche-Suisse) se poursuit. En cosmétique naturelle, Weleda a ainsi enregistré une croissance de plus de 80 % dans les pays non germanophones. En ce qui concerne les médicaments, la plus forte croissance provient actuellement des marchés sud-américains.

 

Adoption du nouveau programme de durabilité
Un nouveau programme en faveur de la durabilité guidera Weleda dans les années à venir. En vue de refléter avec clarté la chaîne de création de valeur et de rendre l’action entrepreneuriale encore plus transparente, ce programme comportera désormais sept axes d’action assortis d’objectifs concrets : développement de produits et produits, paysage écologique et biodiversité, respect de la chaîne logistique, durabilité des sites, sens et qualité du travail, relations et développement culturels et sociétaux, gestion et finances.

 

Investissements d’avenir
La stabilité de la situation économique a permis à Weleda d’adopter des décisions majeures en matière d’investissement : renouvellement des infrastructures (avec comme élément central le nouveau bâtiment dédié à la production de cosmétiques naturels et à la logistique dans la région de Schwäbisch Gmünd), élaboration de la nouvelle stratégie pharmaceutique, révision de la stratégie de gamme des cosmétiques naturels, investissement supplémentaire en recherche et développement (et dans les cosmétiques naturels, et dans les médicaments anthroposophiques).

 

L’exercice 2017 : hausse du chiffre d’affaires de 2,8 % et amélioration du résultat de 12,4 %
Le chiffre d’affaires net a progressé de 2,8 %, passant de 389,8 à 400,9 millions (soit 3,0 % ou 11,7 millions d’euros, hors effets de change). Représentant 18,7 millions d’euros, soit 4,7 % du chiffre d’affaires, le résultat d’exploitation (EBIT) est en retrait par rapport à l’exercice précédent (23,9 millions d’euros, soit 6,1 % du chiffre d’affaires). Cela s’explique notamment par les investissements planifiés pour l’internationalisation (États-Unis, Brésil, Ukraine, Corée du Sud), par une hausse générale et prévue des dépenses de marketing, et par une intensification de la recherche et du développement. Parallèlement, la situation financière nette s’est améliorée, passant de 22,4 à 37,4 millions d’euros à la date de clôture du bilan. Le résultat annuel consolidé s’établit à 13,0 millions, soit +12,4 % par rapport à l’exercice précédent. La part des capitaux propres est en hausse, avec 46,7 % (contre 43,8 % en 2016).

 

Cosmétiques naturels
Dans le domaine d’activité Cosmétique naturelle, le chiffre d’affaires mondial s’est nettement amélioré par rapport à l’exercice précédent, avec une croissance de 4,1 % (contre 2,0 % en 2016). Le chiffre d’affaires s’élève à 292,4 millions d’euros qui proviennent essentiellement des régions en essor : Europe de l’Ouest, Amérique du Sud, Asie/Pacifique et Europe centrale et orientale. Le chiffre d’affaires a augmenté de 1,4 % dans la région D-A-CH et de 5,6 % dans tous les autres pays.

 

Médicaments
Durant l’exercice 2017, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique à l’échelle mondiale a connu une légère baisse de 0,5 % pour s’établir à 108,5 millions d’euros (contre 109,0 millions en 2016). Représentant environ 44 % de ce chiffre d’affaires, la région D-A-CH a enregistré un recul de 2,7 %. Les élans de croissance ont surtout été enregistrés en Amérique du Sud où le chiffre d’affaires s’est inscrit en hausse de 29 %.

 

Perspectives pour l’exercice 2018
En cosmétique naturelle, la situation actuelle du marché, les innovations prévues comme la présence de Weleda sur le marché laissent entrevoir un taux de croissance à un chiffre élevé. De leur côté, les médicaments devraient stabiliser leur chiffre d’affaires. Du fait des décisions prises pour l’avenir, à l’instar des investissements dans la recherche et le développement, de la mise en œuvre de la stratégie pharmaceutique, de la stratégie de gamme de la cosmétique naturelle ou de la poursuite de la consolidation des marchés hors Europe, la hausse du chiffre d’affaires ne nous autorise pas encore à escompter une augmentation du résultat d’exploitation au cours de l’année 2018.

Oct 20, 2017

Weleda de nouveau récompensée pour son engagement durable

 

Après s’être vu décerner l’an passé le Swiss Ethics Award, le Prix allemand du développement durable et le Prix CSR du gouvernement allemand, l’entreprise a de nouveau reçu trois récompenses.

 

Une distinction pour le plus grand jardin biodynamique de plantes médicinales en Europe.

Le jardin de plantes médicinales Weleda, le centre de découverte ainsi que le projet interculturel «Gemeinsam Gärtnern» à Schwabisch Gmünd ont été récompensés dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour la biodiversité. Au nom de la Ministre fédérale de l’environnement Barbara Hendricks, Christian Lange a remis, en tant que Secrétaire d'État parlementaire, la récompense à Michael Brenner, membre de la direction de Weleda.

 

Lors de son discours de remerciement, Michael Brenner a résumé les choses ainsi: «Je suis fier de travailler au sein d’une entreprise dont les fondateurs avaient déjà identifié l'importance de la biodiversité il y a 100 ans.»

 

Aménagé en 1959, le terrain s’étend sur près de 23 hectares, ce qui correspond à la surface de plus de 32 terrains de football. Sur plus de 1000 espèces végétales, 140 sont utilisées juste après la récolte pour des médicaments et des produits cosmétiques naturels.

 

Depuis 2016, des collaborateurs de Weleda SA et des personnes du domaine de l’asile se rencontrent et s'occupent de leur propre parcelle de jardin: un petit bout de paradis pour les échanges interculturels et l’apprentissage commun.

 

Weleda est désormais officiellement une «marque verte»

Depuis 2011, le label GREEN BRANDS («marques vertes») signale les marques, les entreprises mais également les produits durables selon des critères scientifiquement contrôlés. Il permet aux consommateurs de prendre des décisions d’achat à orientation écologique.

Weleda fait désormais partie des GREEN BRANDS Germany 2017/2018 et bénéficie donc du logo correspondant. L'organisation indépendante GREEN BRANDS récompense ainsi Weleda pour son action écologique et durable.

Depuis la fondation de l’entreprise en 1921, Weleda agit «en harmonie avec les humains et la nature» et s’engage pour la biodiversité et la justice sociale. L'année dernière, Weleda a déjà reçu le Swiss Ethics Award, le Prix allemand du développement durable et le Prix CSR du gouvernement allemand pour son engagement durable.

 

Weleda remporte le Responsible Business Award 2017

Le Responsible Business Award international est décerné par l'organisation britannique Ethical Corporation. Depuis 2011, celle-ci propose un conseil stratégique en matière de durabilité. Weleda a reçu le Responsible Business Award 2017 lors d’un gala festif à Londres, dans la catégorie «Supplier Engagement of the Year». Le jury a récompensé l’action de Weleda pour sa gestion durable des chaînes de livraison. Le jury a justifié sa décision par la structure de la gestion des chaînes de livraison et la clarté de l'objectif.

Un système propre de gestion d’approvisionnement durable, plus de 50 partenariats de culture et projets internationaux avec des fermiers, la conservation de la biodiversité ainsi que l’engagement politique font partie de la gestion des chaînes de livraison.

 

Weleda SA Arlesheim est une société anonyme de droit suisse dont le siège principal se trouve à Arlesheim, près de Bâle (Suisse) et avec une succursale à Schwäbisch Gmünd (Allemagne). Le groupe Weleda international regroupe 17 sociétés dans le monde entier et emploie environ 2400 collaborateurs. Au total, le groupe Weleda est présent dans une cinquantaine de pays. Weleda est le premier fabricant de cosmétiques naturels et biologiques certifiés et de médicaments destinés aux thérapies anthroposophiques.
 

Theo Stepp, Corporate Communications
Möhlerstrasse 3-5
73525 Schwäbisch Gmünd
Allemagne
Tél. (ligne directe): +49 7171 919 178; Mobile: +49 172 701 2666
E-mail : tstepp@weleda.de

Jun 27, 2017

Voici cinq ans, Ralph Heinisch endossait les fonctions de CEO de Weleda pour redresser l'entreprise alors en difficultés économiques. Aujourd'hui, Weleda est économiquement saine, et prête à faire face à l'avenir. L'assainissement étant désormais bouclé avec succès, Ralph Heinisch quitte Weleda au 31 août 2017.

„Nous souhaitons exprimer à Ralph Heinisch notre profonde gratitude pour son engagement et la performance réalisée", déclare Paul Mackay, président du conseil d'administration. En marge de l'assainissement des finances, Ralph Heinisch a notamment rétabli le dialogue avec la communauté médicale anthroposophique et s'est investi auprès des comités et associations du milieu politique en faveur de la médecine anthroposophique. Par sa forte présence, il a su donner à Weleda de la visibilité en tant que marque commerciale auprès du grand public. Grâce à l'action de Ralph Heinisch, Weleda est aujourd'hui plus que jamais perçue comme une entreprise gérée sur un mode durable et qui réussit.

Afin d'aborder une nouvelle phase de développement, le conseil d'administration a décidé de modifier l'organisation managériale actuelle en supprimant le poste de CEO classique au sein de la direction pour le remplacer par un collège directeur. À compter du 1er août 2017, la direction de l'entreprise sera ainsi composée de: CRDO et COO (par intérim) Aldo Ammendola (Recherche et Développement, Fabrication), CFO Michael Brenner (Finances et Services) et CCO Andreas Sommer (Marché).

Jun 8, 2017

Swiss Ethics Award 2016, Prix allemand du développement durable 2016, Prix CSR du gouvernement allemand 2017: Weleda fait figure d’exemple en matière de développement durable et vient de récolter les fruits de plusieurs années d’effort. L’entreprise, qui fêtera son centenaire en 2021, devrait continuer à surfer sur la vague de ce succès.

Weleda, marque leader mondiale de produits cosmétiques naturels certifiés et de médicaments anthroposophiques, a présenté le 8 juin 2017 son rapport d’activité et de développement durable pour l’année 2016. Dans un contexte hautement concurrentiel et en dépit du déclin du médicament Iscador en Allemagne, Weleda a néanmoins su affirmer sa position sur le marché en 2016. Plusieurs initiatives stratégiques doivent encore renforcer la pérennité de ses activités.

 

D’importants projets d’internationalisation sont en cours

Les marchés des États-Unis et du Brésil, dans lesquels Weleda est déjà bien ancrée, font partie des priorités. Un modèle commercial adapté ainsi que de nouvelles équipes permettront de mieux exploiter les opportunités. L’Espagne et l’Europe de l’Est bénéficieront également d’investissements accrus.

 

Devenir une entreprise de cosmétiques naturelles et de produits pharmaceutiques innovants

L’arrivée du Dr. Aldo Ammendola à la tête de la recherche et du développement dans le comité de direction a révolutionné l’organisation de l’entreprise. M. Ammendola souhaite continuer à développer Weleda en tant qu’entreprise de cosmétique naturelle et pharmaceutique à la pointe de la recherche. Et le développement de nouveaux médicaments fait partie de cette stratégie. Dans le domaine de la cosmétique naturelle, la signature caractéristique Weleda sera encore plus présente qu’auparavant.

 

La stratégie pharmaceutique fait peau neuve. La gamme de produits s’adapte aux besoins.

Une collaboration étroite avec les représentants de la communauté médicale anthroposophique permettra de définir une gamme de médicaments compétitive et spécifiques à certaines applications. Les ressources internes seront progressivement de plus en plus tournées vers l’introduction de cette gamme compacte dans les marchés pertinents. L’approvisionnement des médicaments nécessaires aux thérapies anthroposophiques reste l’une des grandes préoccupations.

 

La visibilité de la marque Weleda poursuit son ascension. Le développement durable fait office de référence.

D’après l’étude BrandsAhead 2016, la marque Weleda s’est hissée au 11e rang sur 140 parmi les marques d’avenir allemandes. Le CEO Ralph Heinisch considère cette place comme un point de départ très positif. «Il s’agit désormais de transmettre la valeur ajoutée des produits aux consommateurs.» Weleda entend poursuivre ses objectifs de durabilité pour les moins ambitieux. Les prix obtenus encouragent l’entreprise à rester une référence à l’avenir.

 

Investissements dans l’infrastructure

De gros investissements d’infrastructure sur les sites de production d’Arlesheim et Schwäbisch Gmünd sont en cours de préparation. Des installations et des processus modernes devraient augmenter la productivité et la qualité, et améliorer ainsi la pérennité de la marque.

 

L’exercice 2016

Le chiffre d’affaires net est passé de 389,5 millions d’euros à 389,8 millions d’euros, soit une hausse de 0,1% (après correction due aux variations des taux de change: 1,0%, soit 4,0 millions d’euros). Le résultat d’exploitation (EBIT) qui s’élève à 23,9 millions d’euros, soit 6,1% du CA, est inférieur à l’année précédente (32,9 millions d’euros et 8,5% du CA). La raison principale: hausse du prix des matières premières et des investissements liés à l’internationalisation et les coûts associés à l’intensification de la recherche et du développement. Dans le même temps, la situation financière nette en date de clôture s'est améliorée pour passer de 14,0 millions d’euros à 22,4 millions d’euros. Le résultat consolidé de l’exercice de 11,5 millions d’euros, soit 7,6% était supérieur à celui de l’exercice précédent. La part de capitalisation propre a enregistré une hausse et s’est hissée à 43,8% (contre 38% à l’exercice précédent).

 

Cosmétique naturelle

Dans le domaine de la cosmétique naturelle, la croissance mondiale des ventes a atteint 280,8 millions d’euros, soit une hausse globale de 2,1%, au-dessus des résultats de l’année précédente (croissance des ventes de 8,3% en 2015). En 2016, ces résultats ont été atteints sans nouveau lancement. La région D-A-CH a connu quant à elle un léger recul des ventes de 0,8%. Dans tous les autres pays, la croissance des ventes s’est élevée à un total de 5,6%.

 

Médicaments

Dans le domaine des médicaments, les ventes mondiales ont enregistré un déclin et ont chuté de 4,7% en 2016 (contre une hausse de 3,8% l’année précédente), pour atteindre 109,0 millions d’euros. Dans la région D-A-CH, qui a réalisé près de la moitié des ventes, le volume des échanges a reculé de 11,5%. La raison principale de ce recul tient à la chute du médicament Iscador en Allemagne. Les impulsions de ventes sont venues des régions Europe de l’Ouest et Amérique du Sud. Pour la première fois, la France est devenue le plus grand marché de médicaments Weleda devant l’Allemagne.

 

Perspectives pour l’exercice 2017

En raison de la situation actuelle du marché, des innovations prévues et de la présence de Weleda sur le marché, l’entreprise a de bonnes perspectives de croissance pour la cosmétique naturelle. Le domaine des médicaments mise également sur une légère croissance des ventes. En 2017, Weleda renforce sa position sur le marché hors de l’Europe, afin de mieux exploiter les opportunités dans des marchés moins saturés. Dans un avenir proche, les investissements associés auront un impact négatif sur le résultat opérationnel.

Jun 1, 2016

Le 2 juin 2016, Weleda AG, premier fabricant mondial de produits cosmétiques certifiés et de médicaments anthroposophiques, a présenté son rapport annuel et de développement durable pour l’exercice 2015. La saine croissance de l’entreprise s’est poursuivie en 2015: le chiffre d’affaires et le résultat ont enregistré une nouvelle augmentation par rapport à l’exercice précédent. Grâce à une résorption totale de son endettement net, l’entreprise a établi une base financière pour construire son avenir.

Objectifs pour l’avenir

Weleda profitera notamment de sa nouvelle marge de manœuvre pour passer à l’offensive dans les domaines suivants.

 

 

- Consolidation de l’internationalisation

Weleda est présente sur les marchés de croissance depuis de nombreuses années. L’Allemagne constitue un pilier fondamental de l’activité de l’entreprise et offre toujours d’importantes opportunités en termes de croissance. Pour développer le potentiel d’autres marchés, comme par exemple le Brésil et les Etats-Unis, de nouvelles approches et des investissements considérables sont nécessaires. La stratégie de marque pour la poursuite du développement du marché est toujours d’actualité. Les changements seront visibles dès l’année prochaine.

 

 

- Développement conséquent de la durabilité

Weleda fait figure de pionnière et de référence en matière de développement durable. L’entreprise consolidera sa première place et continuera de jouer un rôle exemplaire et unique. Le concept de développement durable a été élargi à la culture et au leadership. Par la suite, il devra s’étendre également à l’ensemble de la chaîne de création de valeur.

 

 

- Investissement dans de nouveaux produits

En 2016, Weleda élargira sa direction pour y intégrer un responsable de la recherche et développement. Afin d’accroître sa force d’innovation, tous les domaines concernés par les nouveaux développements devront être regroupés. Dans le secteur des cosmétiques naturels, la croissance provient à plus de 80% de nouveaux produits.

 

 

- Mise en œuvre d’une nouvelle stratégie pharmaceutique

Le développement des marchés pharmaceutiques économiquement importants au moyen d’un petit assortiment international constituera, à l’avenir, un axe essentiel. L’objectif est d’accroître la compétitivité de l’activité et d’en assurer une existence pérenne. Des investissements dans les domaines de la recherche et du développement doivent créer les conditions requises pour une meilleure pénétration du marché dans tous les pays concernés. Weleda se concentrera, en outre, sur le potentiel de la médecine anthroposophique. Elle s'attachera à son développement au moyen d’activités de recherche ainsi que d’assortiments de médicaments répondant aux besoins et de structures d’approvisionnement efficaces.

 

L’exercice 2015

Le chiffre d’affaires net a progressé de 6,9%, passant de 364,3 à 389,5 millions d’euros. Le résultat d’exploitation (EBIT), qui représente 8,5% du chiffre d’affaires, soit 32,9 millions d’euros, est en retrait par rapport à l’exercice précédent (9,6% du chiffre d’affaires, soit 35,1 millions d’euros). Parallèlement, l’endettement net de 9,1 millions a reculé de 23,0 millions d’euros, se transformant en un actif financier net de 14,0 millions d’euros à la date de clôture du bilan, ce qui permet à Weleda d’améliorer sa résistance. La base solide qui s’est établie au fil de ces dernières années offre à l’entreprise la possibilité de construire activement son avenir dans le respect de sa mission dans les prochaines années.

 

Cosmétique naturelle

Dans le domaine d’activité Cosmétique naturelle, le chiffre d’affaires mondial s’est amélioré, avec une croissance de 8,3% (par rapport à 7,5% en 2014), et a atteint 275,0 millions d’euros. Le lancement de la gamme de soins à l’amande et de la gamme de parfums Eau Naturelle Jardin de Vie a grandement contribué à ce développement positif. Dans la région Allemagne – Autriche – Suisse, le chiffre d’affaires a enregistré une hausse de 4,4%.

 

Médicaments

Le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique à l’échelle mondiale a connu une évolution positive, progressant de 3,8% en 2015 (contre 9,9% l’année précédente) pour atteindre 114,5 millions d’euros. La région Allemagne – Autriche – Suisse, qui représente près de la moitié de ce chiffre d’affaires, a enregistré une légère augmentation par rapport à l’exercice précédent.

 

 

Perspectives pour l’exercice 2016

Les initiatives à moyen et à long terme sont prioritaires sur les options de croissance à court terme. En raison de la situation actuelle du marché, des nouveaux développements prévus et de la présence de la marque sur le marché, Weleda entrevoit de bonnes opportunités de croissance pour la cosmétique naturelle. En ce qui concerne les médicaments, il est probable que le chiffre d’affaires recule avec la disparition du chiffre d’affaires d’Iscador en Suisse, et surtout en Allemagne. Dans ce contexte, une légère croissance du chiffre d’affaires total par rapport à 2015, avec un résultat d’exploitation stable pour le Groupe, est à prévoir.

Apr 20, 2016

Durabilité et éthique sont des qualités payantes : Weleda AG a reçu le prix de l'année du Swiss Excellence Forum pour le projet « Approvisionnement éthique en matières premières naturelles ». 

Le Swiss Ethics Award a été décerné lors du congrès des entrepreneurs suisse du 20 avril au palais de la culture et des congrès de Lucerne. Cette récompense distingue des prestations éthiques exceptionnelles d’organismes et d’entreprises qui, d’une manière particulière, assument leur responsabilité et s’engagent pour une gestion durable de l’entreprise.

 

« La raison pour laquelle Weleda a reçu ce prix tient au fait que l‘entreprise, s’appuyant sur des performances entrepreneuriales réalisées depuis des années, à l’échelle globale, a pris le risque de relever un nouveau défi de taille », a déclaré Stephan Baer dans son éloge. « Weleda est en effet la première et jusqu’ici l’unique entreprise suisse à s’être engagée en 2010 à appliquer les critères sociaux et écologiques de la norme UEBT, et ce, même pour l'approvisionnement de l’ensemble des matières premières. »

 

 

Membre de l’UEBT (Union pour le BioCommerce Éthique)

Weleda poursuit une stratégie de développement durable dont sept secteurs d’activité centraux constituent le socle. Une grande importance y est donnée au renforcement du commerce équitable et au maintien de la biodiversité lors de l’approvisionnement en matières premières. En adhérant à l’Union pour le BioCommerce Éthique (UEBT) et en mettant en application les normes complexes de l’UEBT, l’entreprise a franchi une étape importante pour atteindre ces objectifs. Weleda est, à ce jour, l’une des seules entreprises à soumettre l’ensemble de ses chaînes d’approvisionnement à cette norme. « Nous sommes fiers de cette reconnaissance. Cette distinction est le résultat d’une démarche cohérente et de l’engagement sans relâche de nombreux collaborateurs », a indiqué Michael Brenner, membre de la Direction du Groupe Weleda.

 

 

Pionnière de la durabilité

Weleda a été fondée en 1921 par Rudolf Steiner, afin de se mettre « au service des hommes et du monde considérés comme un Tout », selon la devise de l’entreprise : « En accord avec l’être humain et la nature ». En octobre 2013, Weleda avait obtenu le Sustainability Beauty Award d’Organic Monitor dans la catégorie Sustainability Leadership (leadership du développement durable). Le jury a reconnu le rôle exemplaire joué par Weleda en matière de durabilité et a mis en avant son modèle d’entreprise orienté vers une création de valeur durable. Weleda AG Arlesheim est une société par actions de droit suisse dont le siège se trouve à Arlesheim près de Bâle (Suisse). Elle dispose d’une succursale à Schwäbisch Gmünd (Allemagne). Par ailleurs, le Groupe international Weleda est composé de 19 sociétés réparties dans le monde et emploie environ 2 000 collaborateurs. Représentée dans près de 50 pays, Weleda est le premier fabricant mondial de produits cosmétiques naturels et biologiques certifiés et de médicaments issus de la médecine d’orientation anthroposophique. 

Jun 2, 2015

La société Weleda AG, leader sur le marché de la cosmétique naturelle et des médicaments anthroposophiques a publié le 3 juin 2015 son rapport de gestion et de développement durable pour l'année 2014. L'entreprise peut encore une fois se féliciter d’une excellente année. Elle affiche toujours une croissance solide, portée par l'élargissement des activités de marketing et le renforcement de sa capacité d'innovation. Comme c'est le cas dans toute la branche, Weleda tire parti de la plus grande sensibilité des consommateurs et de leur souci de la qualité bien plus prononcé.

Exercice 2014

Le chiffre d'affaires net a augmenté de 8,2 pour cent et a grimpé de 336,7 millions d'euros à 364,3 millions d'euros. Le résultat d'exploitation (EBIT) de 35,1 millions d'euros, représentant 9,6 pour cent du chiffres d'affaires, est légèrement supérieur à celui de l'année précédente (34,1 millions d'euros; 10,1 pour cent du chiffre d'affaires). Simultanément, les dettes nettes ont pu être allégées de 39,9 millions d'euros (moins 81,5 pour cent), passant de 49,0 à 9,1 millions d'euros à la date de clôture de l’exercice. Ce résultat est notamment dû à la croissance du chiffre d'affaires et le maintien d’une maîtrise des coûts rigoureuse. Weleda améliore ainsi sa capacité de résistance sur un marché extrêmement concurrentiel.

 

 

Prévision pour l'exercice 2015

La situation actuelle du marché, ses innovations prévues et sa présence sur le marché permettent à Weleda de voir encore de bonnes opportunités de croissance. Ce sont l’Allemagne, l’Autriche, la France, le Japon, le Brésil et le Russie qui font partie du palmarès des gagnants. Malgré la chute d’Iscador dans certains marchés, le chiffre d’affaires prévisionnel reste stable dans le secteur des médicaments. Dans le cadre d'un résultat d'exploitation stable, Weleda vise une croissance du chiffre d'affaires globale de 3 pour cent par rapport à 2014.

 

 

Cosmétique naturelle

Dans le domaine d'activité de la cosmétique naturelle, la croissance du chiffre d'affaires mondial de 7,5 pour cent a été meilleure que l'année précédente (2013: croissance du chiffre d'affaires de 4,2 pour cent) pour atteindre 254,0 millions d’euros. La région D-A-CH (Allemagne, Autriche, Suisse) affiche une croissance du chiffre d'affaires de 8,5 pour cent. Le lancement de la nouvelle ligne de soins à l'onagre et du gel douche pour homme ont particulièrement contribué à cette excellente évolution.

 

 

Médicaments

Les chiffres d'affaires mondiaux dans le domaine d'activité des médicaments montrent une tendance positive, avec une augmentation de 9,9 pour cent en 2014 (année précédente: 5,0 pour cent), soit 110,3 millions d'euros. Dans la région D-A-CH, représentant environ la moitié du chiffre d'affaires, celui-ci n'a pas bougé par rapport à l'année précédente. Ceci est dû principalement à l'absence de vague de grippe au début de l'année 2014. En Europe de l'Ouest, le chiffre d'affaires a augmenté de 32,6 pour cent, principalement grâce aux augmentations du chiffre d'affaires sur le marché français.

 

 

Développement durable

Weleda voit dans le développement durable une condition stratégique importante à son action entrepreneuriale. L'année 2014 a été marquée par la réalisation des objectifs de développement durable et des démarches stratégiques tournées vers l'avenir. Par exemple, la part de bio dans les matières première végétales est passée de 78 à 83 pour cent. La prise en compte de la diversité thérapeutique a ouvert un nouveau champ d'action. Weleda favorise la diversité thérapeutique et contribue massivement au maintien et au perfectionnement de la médecine anthroposophique comme composante essentielle de la médecine complémentaire.

Pour le personnel d'encadrement, les objectifs de développement durable entrent désormais dans le cadre de leurs accords.

L'entreprise a repris de plus belle en compétitivité, à tel point que Weleda a les cartes en main pour un nouveau départ dans les trois domaines du développement durable : écologie, économie et social.

Jun 4, 2014

Le 5 juin 2014, Weleda AG, premier fabricant de produits cosmétiques naturels et de médicaments anthroposophiques, a présenté son rapport annuel et rapport de développement durable pour l’exercice 2013. L’année écoulée a été couronnée de succès pour l’entreprise. La tendance à la hausse s’affirme encore davantage. Une base stable confère désormais à la direction la marge de manœuvre nécessaire à la réalisation des objectifs stratégiques importants et des innovations pour l’avenir.

Weleda Communiqué de presse:

Télécharger l'article

May 30, 2012

Weleda est sur la voie du redressement. Tel est le constat dressé par les nouveaux responsables du premier fabricant de médicaments anthroposophiques et de produits cosmétiques naturels certifiés, Paul Mackay, Président du Conseil d’administration, et Ralph Heinisch, CEO, lors de la présentation des comptes annuels 2011 à la presse à Arlesheim en Suisse. Ralph Heinisch a repris la direction de l’entreprise le 1er avril 2012. Comme précédemment annoncé, Weleda a essuyé une perte de 8,3 millions d’euros dans le cadre d’une stagnation des revenus, après intérêts et impôts.

Communiqué de Presse:

Télécharger l'article

Mar 25, 2012

Bâle/Arlesheim/Schwäbisch Gmünd/Huningue, le 26 mars 2012

 

A l'occasion de l'assemblée générale extraordinaire qui s'est tenue le 23 mars 2012 à Dornach, Suisse, les actionnaires de Weleda SA ont élu un nouveau Conseil d'administration. Celui-ci a nommé Paul Mackay, membre du Directoire du Goetheanum, au poste de président. Ralph Heinisch deviendra le nouveau CEO du groupe le 1er avril prochain. L'actuel CFO, Patrick Kersting, quittera Weleda à la fin du mois.

Les actionnaires de Weleda SA ont élu un nouveau Conseil d'administration vendredi après-midi. L'objectif déclaré du nouveau président du Conseil d'administration, Paul Mackay, consiste à améliorer la rentabilité de l'entreprise à court terme et à la ramener rapidement à une solide base bénéficiaire. Weleda SA clôturera sans doute l'exercice 2011 sur une perte proche de 10 millions de CHF. Le chiffre d'affaires attendu du groupe est de 380 millions de CHF (307,5 millions d'EUR). Les résultats définitifs du groupe seront publiés après l'assemblée générale ordinaire du 1er juin.

 

Le précédent Conseil d'administration a démissionné à la demande des actionnaires principaux de Weleda SA, la Société Anthroposophique Universelle et la clinique Ita Wegman. La réélection a eu lieu parce que Weleda a besoin d'un Conseil d'administration opérationnel. Les nouveaux membres du Conseil d'administration sont:

 

Paul Mackay (né en 1946) a suivi des études de sciences économiques à Rotterdam et de Business Administration à Fontainebleau. Après quelques années d'activité dans le secteur bancaire international, vint la rencontre avec l'anthroposophie, qu'il a étudiée en Angleterre et en Allemagne (1974-1977). De 1977 à 2012, Paul Mackay a travaillé dans le secteur bancaire et directeur de la Triodos Bank, Pays-Bas, et en tant que membre du comité directeur de GLS Bank, dont il a présidé le Conseil de surveillance jusqu'au 16 mars 2012. Depuis 1996, Paul Mackay siège au sein du Comité Directeur de la Société Anthroposophique Universelle.

 

Jürg Galliker (né en 1964) a étudié le droit, obtenu le brevet d'avocat en 1991 et a été promu docteur en droit en 1994 à l'Université de Bâle. Après différentes fonctions au sein du service juridique d'une entreprise pharmaceutique bâloise et au service juridique d'une banque privée bâloise, Jürg Galliker a rejoint une société de conseil et d'audit internationale, dont il a été nommé Partner en 2001. En 2006, Jürg Galliker a achevé une formation de médiateur à la Haute Ecole spécialisée de la Suisse du Nord-Ouest. Depuis octobre 2009, Jürg Galliker exerce comme avocat indépendant à Bâle et apporte son conseil et son aide à des entreprises et organisations ainsi qu'à des particuliers dans des questions juridiques et entrepreneuriales. Depuis le 1er octobre 2011, il est président de la Fondation Wegwarte, un foyer d'habitation et de transition pour des femmes et leurs enfants, à Bâle.

 

Andreas Jäschke (né en 1956) a étudié les mathématiques, la philosophie et la musique à l'Université de Bielefeld et à Athens, Géorgie (Etats-Unis). Il a soutenu sa thèse en mathématiques après des activités dans la recherche et l'enseignement. Il a ensuite suivi une formation au Leadership chez MIRA en Allemagne en 1998, puis la formation de DAS Controller à la Haute Ecole spécialisée de la Suisse du Nord-Ouest en 2007. Depuis 1993, Andreas Jäschke travaille à la clinique Ita Wegman à Arlesheim. Il a rejoint la direction de la clinique en 1998 avant d'être nommé directeur financier et Controller ainsi que membre du Conseil d'administration de la clinique Ita Wegman en 2008 et directeur général en 2011. Depuis 2005, Andreas Jäschke est membre de la direction de l'association internationale des cliniques anthroposophiques.

 

Harald Matthes (né en 1961) a été élève d’une école Rudolf Steiner et a suivi des études de médecine à Berlin. Il a travaillé comme collaborateur scientifique en médecine interne et gastroentérologie à l'Universitätsklinikum Benjamin Franklin (Charité), Berlin, où il a soutenu sa thèse en 1987. Il a ensuite séjourné à l'étranger, à Londres (RU) et à Stanford (Etats-Unis). Harald Matthes est médecin spécialisé en médecine interne, gastroentérologie / oncologie et psychothérapie. Depuis 1995, il dirige le service de gastroentérologie du Gemeinschaftskrankenhaus Havelhöhe, qu'il a cofondé et dont il est également le directeur médical. L'habilitation en médecine interne à la Charité Berlin a suivi en 2011. Harald Matthes est membre de la commission C et de la Stufenplankommission à l'Institut allemand des médicaments et produits médicaux (BfArM) et membre de la Commission Médecine de la Deutsche Krankenhausgesellschaft (DKG) [société allemande des hôpitaux] et du Nationaler Krebsrat AG5 [conseil national de cancérologie]. Il est en outre membre du directoire de la Hufelandgesellschaft, de l'Arbeitsgemeinschaft der deutschen Tumorzentren (ADT) et du Tumorzentrum Berlin (TZB et TZKB).

 

Elfi Seiler (née en 1955) est droguiste de formation. Elle travaille à la St. Peter-Apotheke à Zurich depuis 23 ans. Elfi Seiler fait partie de la direction de la pharmacie depuis 15 ans et préside son Conseil d'administration. Depuis 10 ans, elle en est l'une des propriétaires. Elfi Seiler est présidente de l'association qui gère le Paracelsus-Spital Richterswil et elle est également membre, à l'heure actuelle, de la direction de l’hôpital.

 

Se sont retirés du Conseil d'administration Georg Fankhauser, conseiller d’entreprise (membre du Conseil d'administration depuis 2001, président depuis 2009) ; Barbara Schneider, juriste et ancienne membre du Conseil d’Etat du canton de Bâle-Ville (viceprésidente et membre depuis 2009) ; Paola Ghillani, conseillère d'entreprise (membre depuis 2009) ; Giancarlo Buccheri, médecin à Milan (membre depuis 2007) ; le professeur Götz Werner, fondateur, associé et membre du Conseil de surveillance de la chaîne «dm-drogerie markt» (membre depuis 1996) ; et la comtesse Stefanie de Wolff Metternich, conseillère fiscale et médiatrice (membre depuis 2011).

 

Paul Mackay a remercié les membres sortants du Conseil d'administration au nom des principaux actionnaires et de Weleda SA pour leur engagement.

 

Ralph Heinisch, nommé CEO

Lors de sa réunion constitutive, le nouveau Conseil d'administration a nommé le diplômé d’études commerciales et conseiller d'entreprise Ralph Heinisch (56 ans) CEO du Groupe Weleda au 1er avril 2012. De 2009 à fin février 2012, ce manager spécialisé dans la restructuration et la création d'entreprises a présidé par intérim le comité directeur de l'entreprise allemande de produits synthétiques FRANK plastic, qu'il a restructurée avec succès durant cette période. De 2007 à 2009, Ralph Heinisch a dirigé l'hôpital Paracelsus à orientation anthroposophique à Bad Liebenzell. Il apportera à sa nouvelle mission l'expérience de neuf années passées dans une société d'audit internationale et de près de 20 ans comme membre de directoire, directeur général et conseiller d'entreprise. « Il n'y a aucun secteur dans lequel j'ai travaillé plus d'une fois », a fait remarque Ralph Heinisch après sa nomination vendredi dernier. Il se réjouit de cette nouvelle mission chez Weleda, notamment en raison de la focalisation de la marque sur l'homme et la nature et parce qu'elle contribue ainsi à préserver les fondements de notre existence.

 

Peter Braun (48 ans), membre de la direction du Groupe Weleda dans la fonction de responsable de la Business Unit Pharmaceutique, qui occupait la fonction de CEO par intérim depuis la mi-janvier 2012, lui cède la place. Le Conseil d'administration le remercie de son engagement.

 

L'actuel CFO, Patrick Kersting, quittera Weleda à la fin du mois

Le 31 mars prochain, Patrick Kersting (44 ans), actuel CFO et membre de la direction du Groupe Weleda, quittera l'entreprise d'un commun accord. Jusqu'à la désignation de son successeur, son poste sera confié par intérim à Heinz Stübi (57 ans), conseiller d'entreprise externe et expert-comptable, qui possède une expérience approfondie des petites et moyennes entreprises de différents secteurs.

 

Weleda SA Arlesheim est une société anonyme de droit suisse qui a son siège principal à Arlesheim près de Bâle (Suisse) et une succursale à Schwäbisch Gmünd (Allemagne). Parallèlement, le Groupe Weleda international est constitué de 17 participations majoritaires dans le monde et emploie actuellement quelque 2000 collaborateurs. Weleda est représenté dans une cinquantaine de pays. C’est aujourd'hui le premier fabricant au monde de produits cosmétiques bio et naturels certifiés et de médicaments pour les traitements anthroposophiques.

 

Vous trouverez de plus amples informations sur le Groupe Weleda sur www.weleda.com.

 

Des photos peuvent être téléchargées à la rubrique «Media relations».