Communiqués de presse

Parcourez cette rubrique pour découvrir ce que les médias disent au sujet de Weleda. Vous y trouverez également le nom des personnes à contacter pour toute demande concernant la presse.

May 19, 2020

En 2019, Weleda AG a de nouveau vu augmenter son chiffre d'affaires, ainsi que ses fonds propres. De plus, la société a réalisé un résultat net légèrement inférieur. Au premier trimestre 2020, les ventes ont été bonnes dans de nombreux pays, et ce malgré la pandémie du coronavirus. Cependant, la situation actuelle rend difficile toute prévision pour 2020.

Le 15 mai 2020, Weleda, le leader mondial des produits cosmétiques naturels certifiés et des médicaments anthroposophiques, a présenté son rapport annuel intégré et son rapport de développement durable pour l'année 2019.

 

L’exercice 2019 : +4,1 % pour le CA, résultat annuel légèrement inférieur
Le chiffre d'affaires net a augmenté de 4,1 %, passant de 412,3 millions d'euros à 429,3 millions d'euros (3,9 % avec taux de change ajusté). Le résultat net consolidé de l'exercice s'est élevé à 13,0 millions d'euros, soit 9,3 % de moins que l'année précédente (14,3 millions d'euros). Les actifs financiers nets s'élevaient à 47,7 millions d'euros à la date du bilan (35,8 millions d'euros l'année précédente). Le ratio de fonds propres a encore augmenté pour atteindre 52,9 % (année précédente : 51,1 %).

 

Cosmétique naturelle
Dans le secteur des cosmétiques naturels, les ventes mondiales ont augmenté de 6,3 % (6,0 % avec taux de change ajusté), dépassant ainsi le niveau de l'année précédente (2018 : 5,2 %). En 2019, les ventes étaient de 327,0 millions d'euros. La région connaissant les plus fortes ventes, c’est-à-dire l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, a enregistré une croissance de 3,5 % avec taux de change ajusté. La croissance des ventes dans tous les autres pays était de 9,2 %. La gamme Skin Food a été l'un des principaux moteurs de croissance sur tous les marchés. Il s’agit d’un bon exemple du grand potentiel de ce produit testé et éprouvé depuis près de 100 ans, et qui s’est transformé en 2019 en une série de quatre produits.

 

Médicaments
Le chiffre d'affaires mondial du secteur des médicaments a diminué de 2,3 % en 2019 (-2,0 % avec taux de change ajusté) pour atteindre 102,3 millions d'euros (année précédente : 104,7 millions d’EUR en 2011). La croissance a été encourageante dans la région Allemagne-Autriche-Suisse, ainsi qu'en Amérique du Sud, aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne. En revanche, la France a connu une baisse à deux chiffres, qui n'a pas pu être compensée par la croissance susmentionnée. L'élimination progressive du remboursement des médicaments par les caisses d'assurance maladie dans ce pays et la réforme nécessaire du modèle économique exercent une pression sur le chiffre d’affaires et le résultat d'exploitation.

 

Les Weleda City Spas
Après le lancement réussi de quatre City Spas aux Pays-Bas en 2019, le premier spa allemand a ouvert ses portes à Hambourg en janvier 2020. Une propriété adéquate a déjà été trouvée pour la prochaine station thermale de Stuttgart. L'ouverture est prévue pour cet été. Les Weleda City Spas proposent des massages et des soins du visage, tous intégraux et 100 % naturels.


Perspectives pour l'exercice 2020
Weleda est également touchée par la crise actuelle du coronavirus. Contrairement à de nombreuses autres entreprises, la plupart des canaux de vente sont restés ouverts pour Weleda pendant la période de confinement, en particulier sur le marché Allemagne-Autriche-Suisse. Dans la plupart des pays, les produits Weleda sont disponibles à la vente dans les drogueries , les supermarchés, les pharmacies, et en ligne. Les chaînes logistiques et l'approvisionnement en matières premières ont été jusqu'à présent assez stables, de sorte que la production et la livraison sur les sites de production ont pu être maintenues en grande partie.
La pandémie affaiblira considérablement les performances économiques dans la grande majorité des pays. Il est difficile d'estimer la gravité du ralentissement économique et le temps qu'il faudra pour que l'économie se rétablisse. L'incertitude reste grande. Selon les estimations actuelles, les ventes de Weleda seront inférieures aux attentes. Au cours des 6 prochains mois en particulier, nous prévoyons une baisse des ventes par rapport à l'année précédente également. La direction de Weleda a pris des mesures pour pouvoir réagir au niveau des coûts. Outre diverses mesures, une demande de chômage partiel a été introduite, notamment en Allemagne et en Suisse.
La société prévoit une baisse des ventes de produits pharmaceutiques, qui sera principalement due à l'arrêt du remboursement de la médecine intégrative en France. Globalement, Weleda s'attend à ce que les décisions prises à l'avenir, telles que celle portant sur les investissements dans la recherche et le développement, la mise en œuvre d'une stratégie à long terme pour le domaine pharmaceutique, l'introduction de nouveaux produits cosmétiques naturels et la poursuite de l'expansion sur les marchés hors Europe, produiront un effet positif sur le résultat d'exploitation à long terme.

 

Les aides à l’heure du coronavirus
Weleda mise sur la solidarité sociale afin de limiter les effets de la crise du coronavirus. Par conséquent, Weleda soutient tout particulièrement les institutions qui sont le plus confrontées aux effets de la pandémie, notamment les hôpitaux et les services d'urgence médicale.
Weleda France, dont le siège est situé en Alsace, région durement touchée, a produit 2 500 litres de désinfectant et en a fait don, en même temps que des masques et des gants, aux hôpitaux de la région du Grand Est. Weleda Schwäbisch Gmünd a fourni des crèmes pour les mains aux hôpitaux et aux institutions sociales. D'autres exploitations Weleda du monde, en Suisse, aux Pays-Bas, en Italie, en Espagne et en Nouvelle-Zélande par exemple, soutiennent de la même manière leurs organisations nationales de santé et d'aide. Weleda a également étendu les possibilités de travail à domicile et d'horaires flexibles pour ses employés et a assuré la disponibilité d'équipements de protection individuelle (EPI).

 

Weleda soutient l'initiative « Nachhaltig zusammen » (durables ensemble)
Suite à la crise du coronavirus, la protection du climat et la solidarité entre les pays et les personnes pauvres et riches risquent de passer au second plan. L'association Unternehmensgrün a donc lancé un appel comprenant des exigences concrètes sur la manière dont la protection du climat et la solidarité peuvent être mises en œuvre, et ce même dans la situation actuelle. Weleda a signé cet appel avec près de 500 autres entreprises. Les objectifs de l'appel s'inscrivent dans le cadre des objectifs de durabilité et de l'entreprise à long terme, dont le développement est détaillé par Weleda dans son rapport d'activité et de durabilité annuel.


Chiffres clés du Groupe Weleda pour la Suisse et l’Allemagne

Chiffre d’affaires net en milliers d’EUR
Groupe Weleda 2018:
412 272 / 2019: 429 268
Weleda Suisse 2018: 32 358 / 2019: 35 865
Weleda Allemagne 2018: 173 125 / 2019: 177 823

 

Collaborateurs (postes à temps plein) *
Groupe Weleda 2018: 2 151 / 2019: 2 151
Weleda Suisse 2018: 329 / 2019: 339
Weleda Allemagne 2018: 766 / 2019: 776

 

Effectifs **
Groupe Weleda 2018: 2 535 / 2019: 2 554

 

Investissements ***  en milliers d’EUR
Groupe Weleda 2018: 10 942 / 2019: 14 454

 

Résultat d’exploitation (EBIT) en milliers d’EUR
Groupe Weleda 2018: 21 051 / 2019: 15 906

 

Bénéfice en milliers d’EUR
Groupe Weleda 2018: 14 310 / 2019: 12 980

 

*au 31 décembre
**au 31 décembre
***Investissements en immobilisations corporelles et incorporelles

Télécharger l'article

Feb 14, 2020

Premier fabricant mondial de produits cosmétiques naturels et de médicaments anthroposophiques, Weleda AG a connu en 2019 une augmentation de son chiffre d’affaires de 4,1 pour cent.

Le chiffre d’affaires consolidé provisoire du groupe Weleda s’élève à environ 429 millions d’euros en 2019 (contre 412 millions d’euros l’année précédente).
 

Informations clés concernant l’évolution du chiffre d’affaires par rapport à l’exercice précédent :

  • Dans le domaine des cosmétiques naturels, le chiffre d’affaires mondial a augmenté de 6,3 pour cent (près de 6,0 pour cent hors effets de change) pour atteindre environ 327 millions d’euros. Alors que dans la région D-A-CH (Allemagne-Autriche-Suisse), le chiffre d'affaires progressait d’environ 3,7 pour cent pour atteindre 162 millions d’euros, les régions d’Europe centrale et orientale ainsi que l’Asie affichaient une croissance à deux chiffres.
  • Le chiffre d'affaires de l’activité pharmaceutique s’élevant à environ 102 millions d’euros était de 2,3 pour cent inférieur à celui de l’exercice précédent (-1,7 pour cent hors effets de change). Alors que les ventes ont pu progresser de près de 4,8 pour cent dans la région D-A-CH et que l’on enregistrait même une progression à deux chiffres dans certains pays, le marché français a connu un recul de 12,4 pour cent.

 

Actifs financiers nets par rapport à l’exercice précédent

Fin 2019, les actifs financiers nets provisoires représentaient environ 48 millions d’euros (liquidités, dettes financières à intérêts déduites), soit un tiers de plus par rapport à l’exercice précédent.

 

« You are nature ». Campagne internationale de la marque Weleda

Biodiversité – protection de la planète – activité économique durable. Les valeurs de Weleda n’ont jamais été aussi importantes qu’aujourd’hui. Grâce à des images fortes, la campagne « En harmonie avec la nature » sensibilise au lien entre l’Homme et la nature. Cette campagne a pour objectif d’inciter les consommateurs à nouer des liens avec la nature d’une manière très personnelle. Elle doit éveiller leur enthousiasme pour les produits Weleda fabriqués exclusivement à partir d’ingrédients naturels et responsables. Cette campagne sera diffusée dans les médias numériques ainsi que sur les réseaux sociaux à partir du mois de mars et jusqu’au mois de mai.

 

Une croissance globale attendue pour 2020

Grâce au lancement de nouveaux produits et à la poursuite de sa stratégie d’internationalisation, Weleda entrevoit également pour 2020 une bonne progression de son chiffre d’affaires au sein de l’activité des cosmétiques naturels, mais un léger recul de ses ventes de médicaments.

Jan 16, 2020

Weleda AG, marque leader mondiale de produits cosmétiques naturels certifiés et de médicaments anthroposophiques, a accueilli le 1er janvier 2020 un nouveau membre au sein de son comité de direction. Nataliya Yarmolenko est nommée CCO (Chief Commercial Officer – directrice commerciale) pour la division Marché du groupe Weleda international.

Elle succède à Andreas Sommer qui a quitté l’entreprise le 30 septembre 2019. Nataliya Yarmolenko travaille chez Weleda depuis 2002. Dans sa dernière fonction, elle était directrice régionale des zones Europe de l’Est et du Nord ainsi que Moyen-Orient. De par sa vaste expérience en management, elle connaît très bien les questions de marché de Weleda et en tant que docteur, elle dispose également de connaissances pointues de la branche pharmaceutique de Weleda.

 

La direction de l’entreprise se compose désormais des membres suivants: Dr Aldo Ammendola (CRDO, recherche et développement), Michael Brenner (CFO, finances et services), Alois Mayer (COO, production) et Nataliya Yarmolenko (CCO, marché). 

Sep 27, 2019

Weleda Baby et Weleda Mama sont les marques le plus souvent recommandées par les sages-femmes en Suisse. Tandis que des études de marché indépendantes ont déjà été menées à plusieurs reprises en Allemagne, des sages-femmes ont été interrogées en Suisse au cours de l’été dernier. Les raisons le plus souvent invoquées pour le choix de Weleda, ce sont les ingrédients naturels, suivis immédiatement par l’efficacité. Ensuite, les points jugés positivement en faveur de Weleda concernent la tolérance, le rendement et l’excellente qualité des produits, mais aussi la crédibilité du fabricant.

Pionnière des soins naturels pour bébés, Weleda développait déjà en 1959, il y a tout juste 60 ans, son premier produit de soin infantile: l’Huile Soin au Calendula Weleda, qui allait marquer le lancement d’une ligne de soins aux vertus reconnues depuis lors. Aujourd’hui encore, les précieux ingrédients que sont l’huile de sésame bio et le calendula bio constituent les alliés parfaits pour l’élaboration d’une barrière cutanée saine. Actuellement, la ligne Weleda Baby compte une dizaine de produits.

 

À l’image de tous ses parfums, Weleda a également créé ceux de la ligne de Soins Bébé, une spécificité qui la distingue. Pour ce faire, les huiles essentielles douces mises en œuvre pour la gamme de soins ont été formulées en fonction de l’odeur naturelle de la peau délicate des bébés. Dès le début, les produits certifiés NATRUE entourent cette peau fragile de mille égards. Les matières premières naturelles utilisées par Weleda sont des huiles végétales nourrissantes et de précieux extraits de plantes, issus dans la mesure du possible de cultures biologiques contrôlées ou de cueillettes certifiées de plantes sauvages. Ces produits très doux ont été mis au point avec le concours de sages-femmes pour répondre de façon spécifique aux besoins quotidiens de la peau vulnérable des bébés. Ils apportent un réconfort bienfaisant et favorisent le développement d’une peau saine. Pour l’ensemble des produits de la ligne de soins, la tolérance a été testée sous contrôle dermatologique et jugée excellente.

 

De même, les formules pour les produits Weleda Mama ont été élaborées avec la collaboration de sages-femmes expérimentées et adaptées minutieusement pour répondre aux besoins de la peau des femmes pendant les phases de grossesse et d’allaitement. La ligne de soins maternels, à base d’ingrédients 100% naturels, soutient les femmes enceintes et les jeunes mamans de façon ciblée pendant cette période très spéciale.

 

* Dans le secteur des produits de soins pour bébés, Weleda Baby est la première marque recommandée par les sages-femmes, étude de marché indépendante 2019, Suisse

* Dans le secteur des produits de soins maternels, Weleda Mama est la première marque recommandée par les sages-femmes, recommandations fondées sur des bases empiriques, étude de marché indépendante 2019, Suisse

Jun 6, 2019

Weleda AG enregistre durant l’exercice précédent une nouvelle hausse de son chiffre d’affaires, de son résultat annuel et de ses capitaux propres. À travers son engagement en faveur d’ambitieux objectifs de durabilité articulés autour de sept domaines d’action, l’entreprise montre de surcroît qu’il est possible de conjuguer succès économique et développement durable.

 

Première fabricante mondiale de cosmétiques naturels certifiés et de médicaments anthroposophiques, Weleda a présenté, le 6 juin 2019, son rapport de gestion et de développement durable pour l’exercice 2018.


Des engagements de durabilité articulés autour de sept domaines d’action
Le présent rapport de gestion et de développement durable 2018 expose le programme de durabilité qui guidera l’ensemble du Groupe Weleda jusqu’en 2022. Ce programme définit des objectifs complets et ambitieux qui s’inscrivent dans une approche à la portée globale.
L’un de ses piliers fondamentaux consiste en la promotion de l’agriculture régénérative en vue de contribuer à la protection de l’environnement et au maintien de la biodiversité. Aujourd’hui, la part du bio dans les matières premières naturelles dépasse 80 % et d’ici 2022, elle devra provenir à 30 % de l’agriculture biodynamique, contre environ 10 % actuellement.
Weleda est ainsi la première entreprise européenne à avoir mis en place avec l’Union for Ethical Biotrade (UEBT) et fait certifier un système de gestion de l’intégralité de la chaîne logistique de toutes les matières premières dans le domaine de la cosmétique naturelle.
Elle souhaite également introduire encore plus de transparence sur les « true costs » (vrais coûts), en instaurant un calcul des coûts qui tienne compte des effets négatifs et positifs externes de son approvisionnement en matières premières. À ce titre, elle a mené avec succès un projet-pilote d’évaluation des coûts pour deux matières importantes.
En ce qui concerne les emballages, Weleda recherche à tous les niveaux des solutions durables sur le plan écologique. D’ici 2022, il est prévu que le taux de matériaux recyclés dans les emballages de cosmétique naturelle soit multiplié par plus de deux. En coopération avec ses partenaires commerciaux, l’entreprise développe de nouveaux concepts pour réduire les emballages, améliorer les options de recyclage et créer de nouveaux designs et systèmes d’emballage.
Weleda s’est donné pour objectif de faire certifier « B-Corp » l’ensemble du Groupe d’ici 2022. Le mouvement international en faveur de la durabilité B-Corp (B pour « benefit ») revendique en effet une réorientation conséquente de l’entreprise autour de l’intérêt général et d’un impact positif démontrable pour les êtres humains comme pour la nature.
Les innovations durables continueront d’être un important facteur de croissance. Weleda entend trouver des idées efficaces sur le long terme par une étude minutieuse du marché et la création d’un atelier d’idées. Ce recentrage devrait aboutir à des nouveautés moins nombreuses, mais plus pertinentes pour les consommateurs.


L’exercice 2018 : hausse du chiffre d’affaires de 2,8 % et amélioration du résultat de 10,4 %
Le chiffre d’affaires net a progressé de 2,8 %, passant de 400,9 à 412,3 millions (soit 4,4 %, hors effets de change). Le résultat d’exploitation (EBIT) a connu une hausse de 12,6 % et s’élève à 21,1 millions d’euros. Le résultat annuel consolidé s’établit à 14,3 millions, soit +10,4 % par rapport à l’exercice précédent. Avec 35,8 millions d’euros à la date de clôture du bilan, la situation financière nette est en léger recul (contre 37,4 millions d’euros en 2017). En 2018, les dettes financières ont pu être entièrement soldées. La part des capitaux propres est en hausse, avec 51,1 % (contre 46,7 % en 2017).


Cosmétique naturelle
Dans le domaine d’activité Cosmétique naturelle, le chiffre d’affaires mondial a enregistré une croissance de 5,2 % (soit 6,5 % hors effet de change) par rapport à l’exercice précédent (+4,1 %). Le chiffre d’affaires s’élève à 307,6 millions d’euros, qui proviennent essentiellement de l’Amérique du Nord, de l’Europe de l’Ouest et de l’Europe centrale et orientale. Dans un contexte d’internationalisation, le chiffre d’affaires hors région D-A-CH (Allemagne-Autriche-Suisse) s’élève à 10,0 %.


Services
Cet exercice a assisté à l’ouverture de « City Spas », qui s’est révélée très prometteuse dans trois villes des Pays-Bas et sera suivie de deux autres cette année à Stuttgart et à Hambourg. Si le succès se confirme, il est envisagé de consolider le modèle dans plusieurs autres villes d’Europe.


Médicaments
Durant l’exercice 2018, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique à l’échelle mondiale a connu une baisse de 3,6 % (-1,2 % hors effets de change) pour s’établir à 104,7 millions d’euros (contre 108,5 millions en 2017). Les élans de croissance ont surtout été enregistrés en Amérique du Sud, où le chiffre d’affaires s’est inscrit en hausse de 15 % hors effets de change. Représentant environ 45 % de ce chiffre d’affaires, la région D-A-CH a enregistré un repli de 2,0 %.


Perspectives pour l’exercice 2019
En cosmétique naturelle, la situation actuelle du marché, les innovations prévues comme la présence de Weleda sur le marché laissent entrevoir de bonnes perspectives de croissance. De leur côté, les médicaments devraient connaître un léger recul de leur chiffre d’affaires. Du fait des décisions prises pour l’avenir, à l’instar des investissements dans la recherche et le développement, de la mise en œuvre de la stratégie pharmaceutique, de la stratégie de gamme de la cosmétique naturelle ou de la poursuite de la consolidation des marchés hors Europe, l’entreprise escompte une stabilisation du résultat d’exploitation au cours de l’année 2019.

Jun 20, 2018

Weleda est l’une des deux premières grandes marques mondiales à obtenir la nouvelle certification de l’UEBT pour un approvisionnement respectueux. L’UEBT (Union for Ethical Biotrade) est une association à but non lucratif qui apporte un cadre normatif internationalement reconnu pour un approvisionnement durable et l’utilisation de matières premières. Cette nouvelle certification-label a été présentée à la conférence de l’UEBT, qui s’est tenue à Paris les 19 et 20 juin 2018.

La certification de l’UEBT vise à aider les consommateurs dans leur choix de produits issus d’une entreprise respectueuse de l’Homme et de la biodiversité. Weleda a engagé sa responsabilité dans les environnements où la société exerce ses activités et à l’égard des hommes et des femmes qui participent à l’élaboration de ses produits. « Avec cette certification, nous passons à l’étape supérieure car cela aura une incidence importante pour les cultivateurs, les cueilleurs et les producteurs qui travaillent avec nous », déclare Bas Schneiders, Directeur international de la stratégie d’approvisionnement de Weleda.

Avant de certifier une marque, l’UEBT étudie tout son système d’approvisionnement. Pour une part, cette procédure consiste à s’assurer que la marque a intégré les exigences de la norme de l’UEBT dans ses systèmes d’approvisionnement et de traitement des ingrédients naturels. Un autre volet des exigences de certification concerne les pratiques d’approvisionnement : les entreprises certifiées doivent vérifier le respect de ces exigences tout au long de leurs chaînes d’approvisionnement en ingrédients naturels. Le nouveau label de l’UEBT figurera dès le début de l’année prochaine sur les produits Weleda.

Annette Piperidis, responsable de l’approvisionnement durable chez Weleda : « Ces dernières années, nous avons été récompensés à maintes reprises pour nos démarches en faveur du développement durable dans nos chaînes d’approvisionnement. La durabilité n’est pas un objectif, mais plutôt un processus dans lequel nous recherchons constamment l’optimisation. C’est la raison pour laquelle nous avions à cœur de passer au niveau supérieur et de relever d’autres défis. »

« Nous sommes très fiers que Weleda ait été certifié par l’UEBT pour son système d’approvisionnement éthique et soit l’une des premières marques à apposer le label de confiance de l’UEBT sur ses produits. En respectant notre norme internationalement reconnue, une entreprise assure à ses clients qu’elle préserve la biodiversité, qu'elle fait un usage durable des matières premières qu’elle sélectionne, et qu’elle traite et rémunère équitablement tous ses partenaires, tout au long de la chaîne », ajoute Rik Kutsch Lojenga, directeur général de l’UEBT et expert mondial de l’approvisionnement éthique en ingrédients naturels.

Weleda est un membre à part entière de l’Union for Ethical Biotrade depuis 2011. Par cette adhésion, Weleda réaffirme ses principes traditionnels vis-à-vis de pratiques commerciales éthiques et applique la norme de l’UEBT à son approvisionnement en matières premières. La préservation de la biodiversité, l’utilisation durable d’ingrédients naturels et la juste rémunération de tous les partenaires de la chaîne d’approvisionnement sont autant de valeurs de l’UEBT qui correspondent aux principes défendus de longue date par Weleda. Weleda garantit un revenu de base approprié à tous ses partenaires et s’efforce de conclure des contrats de longue durée avec ses fournisseurs, gages de fiabilité dans la planification pour les deux parties.

 

En savoir plus >

 

Weleda AG Arlesheim est une société anonyme régie par la loi suisse. Son siège se situe à Arlesheim, près de Bâle (Suisse), et sa succursale est établie à Schwäbisch Gmünd (Allemagne). À l’international, le groupe Weleda est constitué de 20 entreprises dans le monde et compte environ 2 400 collaborateurs. Représenté dans une cinquantaine de pays, Weleda est le premier fabricant mondial de produits cosmétiques biologiques et naturels et de produits pharmaceutiques anthroposophiques certifiés.

Contact :
Theo Stepp, Head Corporate Communications
Möhlerstr. 3-5
D-73525 Schwäbisch Gmünd
Allemagne
Ligne directe : +49 7171 919 178 ; Mobile : +49 172 701 2666
E-mail : tstepp@weleda.de

Jun 7, 2018

Comme en témoigne l’augmentation de son chiffre d’affaires et de son résultat annuel, en 2017, Weleda a de nouveau renforcé sa résilience économique durant l’exercice précédent. Même son actif financier net et sa part de capitaux propres ont connu une hausse. Forte d’un collège directeur et de méthodes de gestion agiles, à l’entreprise de faire désormais face aux défis de demain.

Première fabricante mondiale de cosmétiques naturels certifiés et de médicaments anthroposophiques, Weleda a présenté, le 7 juin 2018, son rapport de gestion et de développement durable pour l’exercice 2017, où elle dévoile un chiffre d’affaires total record de plus de 400 millions d’euros. La bonne répartition géographique de ce taux de croissance exceptionnel montre l’efficacité de la stratégie de l’internationalisation.

 

Weleda mise sur une direction collégiale et des méthodes de management agiles
Quantité d’entreprises florissantes se démarquant aujourd’hui par des flux de travail souples, des processus décisionnels efficaces, la coresponsabilité et un apprentissage entrepreneurial, Weleda a opté pour une nouvelle forme de collaboration, en se dotant d’un nouveau style de direction à l’échelle de l’entreprise, qui se traduit par la mise en place d’un collège directeur et de méthodes de management agiles. La direction étant un sujet trop grave pour n’être confiée qu’à l’équipe dirigeante, ce tournant concerne non seulement cette dernière, mais aussi tous les collaborateurs de Weleda.

Dans un contexte d’activité toujours plus pointu et volatil, cette nouvelle forme de direction vise à créer de la valeur et à mieux gérer les risques, tout en prolongeant l’esprit Weleda: faire de l’entreprise un lieu de développement personnel.

 

La stratégie gagnante de l’internationalisation
La consolidation prévue des régions hors D-A-CH (Allemagne-Autriche-Suisse) se poursuit. En cosmétique naturelle, Weleda a ainsi enregistré une croissance de plus de 80 % dans les pays non germanophones. En ce qui concerne les médicaments, la plus forte croissance provient actuellement des marchés sud-américains.

 

Adoption du nouveau programme de durabilité
Un nouveau programme en faveur de la durabilité guidera Weleda dans les années à venir. En vue de refléter avec clarté la chaîne de création de valeur et de rendre l’action entrepreneuriale encore plus transparente, ce programme comportera désormais sept axes d’action assortis d’objectifs concrets : développement de produits et produits, paysage écologique et biodiversité, respect de la chaîne logistique, durabilité des sites, sens et qualité du travail, relations et développement culturels et sociétaux, gestion et finances.

 

Investissements d’avenir
La stabilité de la situation économique a permis à Weleda d’adopter des décisions majeures en matière d’investissement : renouvellement des infrastructures (avec comme élément central le nouveau bâtiment dédié à la production de cosmétiques naturels et à la logistique dans la région de Schwäbisch Gmünd), élaboration de la nouvelle stratégie pharmaceutique, révision de la stratégie de gamme des cosmétiques naturels, investissement supplémentaire en recherche et développement (et dans les cosmétiques naturels, et dans les médicaments anthroposophiques).

 

L’exercice 2017 : hausse du chiffre d’affaires de 2,8 % et amélioration du résultat de 12,4 %
Le chiffre d’affaires net a progressé de 2,8 %, passant de 389,8 à 400,9 millions (soit 3,0 % ou 11,7 millions d’euros, hors effets de change). Représentant 18,7 millions d’euros, soit 4,7 % du chiffre d’affaires, le résultat d’exploitation (EBIT) est en retrait par rapport à l’exercice précédent (23,9 millions d’euros, soit 6,1 % du chiffre d’affaires). Cela s’explique notamment par les investissements planifiés pour l’internationalisation (États-Unis, Brésil, Ukraine, Corée du Sud), par une hausse générale et prévue des dépenses de marketing, et par une intensification de la recherche et du développement. Parallèlement, la situation financière nette s’est améliorée, passant de 22,4 à 37,4 millions d’euros à la date de clôture du bilan. Le résultat annuel consolidé s’établit à 13,0 millions, soit +12,4 % par rapport à l’exercice précédent. La part des capitaux propres est en hausse, avec 46,7 % (contre 43,8 % en 2016).

 

Cosmétiques naturels
Dans le domaine d’activité Cosmétique naturelle, le chiffre d’affaires mondial s’est nettement amélioré par rapport à l’exercice précédent, avec une croissance de 4,1 % (contre 2,0 % en 2016). Le chiffre d’affaires s’élève à 292,4 millions d’euros qui proviennent essentiellement des régions en essor : Europe de l’Ouest, Amérique du Sud, Asie/Pacifique et Europe centrale et orientale. Le chiffre d’affaires a augmenté de 1,4 % dans la région D-A-CH et de 5,6 % dans tous les autres pays.

 

Médicaments
Durant l’exercice 2017, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique à l’échelle mondiale a connu une légère baisse de 0,5 % pour s’établir à 108,5 millions d’euros (contre 109,0 millions en 2016). Représentant environ 44 % de ce chiffre d’affaires, la région D-A-CH a enregistré un recul de 2,7 %. Les élans de croissance ont surtout été enregistrés en Amérique du Sud où le chiffre d’affaires s’est inscrit en hausse de 29 %.

 

Perspectives pour l’exercice 2018
En cosmétique naturelle, la situation actuelle du marché, les innovations prévues comme la présence de Weleda sur le marché laissent entrevoir un taux de croissance à un chiffre élevé. De leur côté, les médicaments devraient stabiliser leur chiffre d’affaires. Du fait des décisions prises pour l’avenir, à l’instar des investissements dans la recherche et le développement, de la mise en œuvre de la stratégie pharmaceutique, de la stratégie de gamme de la cosmétique naturelle ou de la poursuite de la consolidation des marchés hors Europe, la hausse du chiffre d’affaires ne nous autorise pas encore à escompter une augmentation du résultat d’exploitation au cours de l’année 2018.