L’univers Des Bébés

Papa est le meilleur!

Devenir père n’est pas difficile, mais être père s’avère-t-il très difficile? Souvent, il n’est pas si facile pour les pères d’assumer leur nouveau rôle. Après tout, ce ne sont pas les hommes qui portent le bébé dans leur ventre ou qui peuvent allaiter le bébé. Entretien avec Christian Gaca, père de quatre enfants.

Cher Christian, tu es toi-même papa. Qu’est-ce que cela signifie pour toi d’être père?

Pour moi, c’est le plus grand bonheur combiné à la plus grande responsabilité. De plus, on apprend constamment de nouvelles choses, on se développe davantage et on se découvre soi-même sous de nouvelles facettes. Vous arrivez à vos limites et faites face à votre passé, repensez à la façon dont votre propre père était à l’époque, et à la façon dont vous voulez être vous-même. Être père enrichit la vie d’une manière tellement intense.

Les hommes ne peuvent pas allaiter et ne portent pas le bébé pendant neuf mois. Est-il donc plus difficile pour un homme d’établir un lien étroit avec l’enfant dès le début?

Si l’enfant n’est pas encore vraiment proche, palpable, ni perceptible pendant la grossesse, il est pourtant possible d’établir un lien avec lui dès la grossesse. Bien sûr, cela dépend toujours de la mesure dans laquelle votre partenaire vous implique ou vous permet de toucher son ventre. Vous pouvez déjà parler au bébé dans son ventre, chanter quelque chose et ainsi commencer une interaction dès la grossesse. En m’impliquant de la sorte, je me sentais déjà proche du bébé et lorsqu’il est né, le lien a immédiatement été intense. Mais beaucoup de pères sont un peu perdus au début, ou ne savent pas exactement comment s’occuper du bébé. Il y a déjà des cours à ce sujet pendant la préparation à l’accouchement. Je trouve que c’est une excellente offre et il ne faut pas avoir peur de participer à un cours, ou de parler à d’autres pères et de trouver des gens qui partagent les mêmes points de vue. Ce sont d’excellentes façons de vous sentir plus sûr et d’assumer votre nouveau rôle de père plus sereinement.

 

Que peut-on faire pour se sentir être un bon père ou grandir avec son rôle de père?

Ne pas avoir de préjugés et s’impliquer dès le premier jour. Pendant le change, le lavage et les soins. Les cours peuvent être utiles si vous n’êtes pas sûr de vous. Pour les choses de tous les jours comme le changement des langes, la sage-femme peut aussi être un bon interlocuteur à qui s’adresser au début; elle vous montrera comment faire et comment tenir le bébé. Et si quelqu’un pense que le bébé ou les langes sentent mauvais ou sont sales: certains travaillent sur leur moto, et cela est également sale et sent aussi mauvais. Cela fait partie de la vie avec un bébé. On peut prendre les moments des soins corporels avec l’enfant comme une occasion d’intensifier la relation. C’est ce que je ressens le plus lorsque je porte le bébé près de moi après le change, ou lorsqu’il s’endort sur mon épaule. Je peux alors ressentir à quel point ce petit être est tendre, paisible et sans réserve, et à quel point il se sent bien avec moi. Une confiance de base se développe. Ce sont des moments spéciaux avec l’enfant. Plus tard, j’ai pris plaisir à continuer avec des rituels du soir.

L’image classique de l’homme en tant que père et nourricier est toujours bien présente. En même temps, il importe d’être aimant et attentionné, et d’aider de plus en plus dans le ménage. Quelles sont tes expériences face à de telles attentes, et ces idées font-elles pression sur les hommes?

Si les attentes sociales peuvent créer des pressions, les femmes ne sont pas épargnées. Et aujourd’hui, heureusement (du moins pour nous et pour la majorité d’entre nous), les deux sexes sont égaux, c’est pourquoi les structures familiales traditionnelles éclatent ou sont remises en question. Mais beaucoup d’hommes attendent aussi beaucoup d’eux-mêmes. En fait, la société doit évoluer, afin de créer de meilleures conditions pour les familles. Peu de pères, par exemple, prennent un congé parental d’un an. Bien sûr, toutes les familles ne peuvent pas se le permettre financièrement. Néanmoins, nombre d’entre eux s’affranchissent des répartitions des rôles classiques ou des attentes de la société et recherchent en tant que famille les opportunités convenant le mieux.

Qu’est-ce qui fait un bon père?

C’est tout à fait individuel, et cela dépend des attentes du père. Certains pères travaillent beaucoup, afin d’assurer à leur famille une vie confortable. Il est alors normal que le père passe moins de temps avec les enfants. Certains pères préfèrent passer plus de temps avec leur famille. Je ne peux donc pas répondre à cette question. Chacun va découvrir par lui-même comment être un bon père, comment vivre et transmettre ses valeurs.

L' auteur

Christian Gaca

Journaliste

Il est journaliste. Avec sa femme Anja Constance Gaca, il décrit depuis 2013 la vie quotidienne colorée d’une famille de quatre enfants sur le blog « Von guten Eltern ».