Santé

Yeux secs: cause et symptômes

Lorsque les yeux ne sont pas suffisamment humidifiés par le film lacrymal, ils donnent une impression de sécheresse et d’irritation, et chaque battement de cils frotte comme si on avait un corps étranger dans l’œil.

Le liquide lacrymal maintient les yeux propres et secs. À chaque battement de cil, chaque clignement des yeux, ils sont nettoyés et hydratés. La cornée et la conjonctive sont recouvertes d’un film lacrymal régulier qui protège la cornée des minuscules corps étrangers tels que les particules de saleté ou les bactéries. Si la production de larmes est perturbée, vos yeux peuvent s’assécher.

À quoi sont dus les yeux secs?
Lorsque les yeux ne sont pas suffisamment humidifiés par le film lacrymal, ils donnent une impression de sécheresse et d’irritation, et chaque battement de cils frotte comme si on avait un corps étranger dans l’œil. Les yeux sont sensibles à la lumière. Les personnes touchées décrivent souvent une sensation de fatigue ou de surmenage oculaires. Il est moins agréable, voire impossible de porter des lentilles de contact. Le travail intensif sur écran, les influences extérieures, telles que des locaux fortement climatisés, l’air sec du chauffage, la prise régulière de médicaments ou la baisse de la production de larmes avec l’âge, peuvent notamment dessécher les yeux. Paradoxalement, des yeux secs peuvent également pleurer plus.

Pourquoi nos yeux pleurent-ils?
Le syndrome de l’œil sec (sicca) peut faire pleurer les yeux. Lorsque la production de larmes est moins importante, ou que la composition du film lacrymal est troublée, l’œil est plus sensible aux stimuli du soleil, du vent, de l’air sec et de la chaleur. La surface oculaire s’assèche, les glandes lacrymales activent alors la production de liquide lacrymal, ce qui entraîne un excédent de sécrétion. D’où la situation apparemment paradoxale: l’œil est submergé de liquide et pleure.

Comment se compose le film lacrymal?
Le film lacrymal comporte trois couches et a un côté intérieur et un côté extérieur. La couche intérieure, la couche mucinique, contient des substances mucilagineuses et touche la conjonctive. La couche moyenne se compose presque exclusivement d’eau. Elle est délimitée par la couche lipidique à l’extérieur. La part de graisse de la couche lipidique provient surtout des glandes de Meibom et évite que la surface de l’œil ne s’assèche. Une autre substance présente dans l’œil humain est l’acide hyaluronique, qui fait partie du corps vitreux, de la cornée et de la conjonctive. Le film lacrymal est stabilisé par l’acide hyaluronique, qui permet au film lacrymal de rester plus longtemps sur l’œil. Grâce à ses caractéristiques physiques distinctives, le sel de l’acide hyaluronique – l’hyaluronate de sodium – se comporte comme le liquide lacrymal du corps et forme un fin film protecteur longue durée à la surface de l’œil.

Pourquoi les troubles se présentent-ils plus souvent en été et en hiver?
Selon une étude, le risque de sécheresse oculaire en Europe est le plus élevé en été et en hiver. Les déclencheurs possibles du symptôme de l’œil sec sont le vent, le soleil, la chaleur [1] ou encore la climatisation. Une autre publication indique que le surmenage augmente encore le risque de sécheresse oculaire [2].
Le travail prolongé à l’écran assèche également l’œil. On parle alors de l’«office eye syndrom».
[1] Van Setten G et al. Evidence of seasonality and effects of psychrometry in dry eye disease. Acta Ophthalmol 2016; 94: 499-506
[2] Porcar E et al. Visual and ocular effects from the use of flat-panel displays. Int J Ophthalmol 2016; 9: 881-885

Que faire en cas de sécheresse des yeux?
En cas de sécheresse oculaire, des préparations telles que des gouttes ophtalmiques hydratantes ont fait leurs preuves. Une combinaison de hyaluronate de sodium sans recours au génie génétique et d’extrait de mauve biologique humidifie, apaise et rafraîchit les yeux secs et irrités. Le sel de l’acide hyaluronique se comporte comme le liquide lacrymal du corps et forme un fin film protecteur longue durée à la surface de l’œil. Malgré son environnement sec, la grande mauve (malva sylvestris) forme des mucilages qui traversent toute la plante et est un modèle d’humidité et de stabilité. L’extrait de mauve fixe l’eau et peut ainsi maintenir l’hydratation et produire un effet apaisant.

Avant d’utiliser les gouttes ophtalmiques, il convient de clarifier les symptômes avec un oculiste.