L’univers Des Bébés

Le ventre de bébé: causes de l’inconfort

Lorsque bébé pleure et que vous ne voyez pas de raison à ses cris, cela vous stresse. Surtout lorsqu’il vient d’être allaité et changé. Cependant, il se passe beaucoup de choses dans le corps du bébé, qui ne nous sont pas toujours évidentes: il s’habitue à la vie en dehors de l’utérus et sa flore intestinale a elle aussi de nombreux défis à relever. Il est possible que la cause des cris se situe dans l’appareil digestif.

Chère Christina, qu’entend-on par «difficultés d’adaptation»?

Nous entendons par difficultés d’adaptation le fait que l’enfant doit d’abord s’acclimater à son nouvel environnement. Cependant, je ne trouve pas approprié de parler de «difficultés» dans ce contexte, car chaque enfant doit d’abord s’habituer au monde en dehors de l’utérus. C’est tout à fait normal. La réaction au nouvel environnement varie d’un nourrisson à l’autre: certains s’adaptent tranquillement alors que d’autres expriment haut et fort leur mécontentement. Cela peut également s’exprimer par des cris excessifs, que les parents ne peuvent s’expliquer. 

Comment aider le nouveau-né à «s’acclimater»?

Pour rendre l’acclimatation au nouvel environnement aussi agréable que possible, un point de vue rétrospectif peut être utile: le bébé était entouré de liquide amniotique chaud, porté et bercé par sa mère. Il faisait toujours sombre et il pouvait dormir quand il voulait. Tous les bruits lui parvenaient feutrés, tout comme les contacts qu’il percevait au cours des dernières semaines précédant la naissance, principalement en raison du manque croissant d’espace dans l’utérus, étaient amortis par le liquide amniotique et la paroi abdominale. Sa peau, protégée par le vernix caseosa, n’était jamais directement touchée. Elle n’avait pas faim, jamais froid et se sentait en sécurité dans l’utérus. Pour l’enfant, la naissance est comme un choc: il fait froid, l’environnement est bruyant, aveuglant et changeant. Il apprendra à connaître la sensation de faim et remarquera que le monde a aussi une odeur. 

Le bébé est exposé à de nombreux stimuli. Il est touché et habillé. Pour nous, les adultes, cela va de soi, mais pour l’enfant, tout est nouveau et il doit s’y habituer. Cela peut prendre plusieurs semaines, voire des mois. Pour aider l’enfant à s’acclimater au cours des premiers mois de sa vie, les parents peuvent poursuivre certaines choses que le bébé connaît de l’utérus: beaucoup de proximité avec les personnes familières, de la chaleur, un environnement étroit réconfortant, en emmaillotant le bébé et par des soins protecteurs doux pour la peau sensible, par exemple. Tout cela peut vous aider à éviter trop de stimuli. 

Qu’est-ce que la colique du nourrisson? Comment reconnaître les maux de ventre et les ballonnements?

Malheureusement aujourd’hui encore, les pédiatres diagnostiquent ce qu’on appelle la colique du nourrisson ou des ballonnements, quand ce n’est pas le cas. Au fait, la colique du nourrisson est un mythe. Néanmoins, beaucoup de gens parlent régulièrement de coliques, alors qu’il s’agit souvent de maux de ventre.

Très peu d’enfants ont des ballonnements. De nombreux enfants lâchent des gaz. C’est tout à fait normal. Et l’estomac peut se durcir sur le moment, l’enfant s’agiter un instant ou pleurer. On reconnaît les «vrais ballonnements» à un ventre gonflé et dur. Aucun gaz ne sort et aucun bruit intestinal ne se fait entendre. Les excréments sentent souvent plus mauvais que d’habitude.

Ce qui est logique: les intestins du nourrisson doivent également s’acclimater. Il peut donc arriver que les enfants souffrent souvent de maux de ventre, surtout au début. 

Le fait que les enfants se calment lorsqu’on leur masse l’estomac prête à faire croire que l’enfant souffre de ballonnements ou de la colique du nourrisson. Cependant, quand on sait que tous les enfants jusqu’à l’âge de l’école primaire localisent leur malaise au niveau du ventre, tout s’explique. Les enfants se plaignent souvent de maux de ventre lorsqu’ils ne se sentent pas bien, lorsqu’ils se disputent avec leurs frères et sœurs, lorsque leur mère leur manque ou lorsqu’ils tombent malades. Il n’en va pas autrement d’un bébé. Il ne se sent pas bien, ses parents lui massent le ventre, le portent sur l’avant-bras et il se calme, satisfait. Chez les enfants présentant de «vrais ballonnements», des massages le long des convolutions intestinales soulagent également. La cause des ballonnements est souvent une insuffisance de «bonnes» bactéries dans l’intestin. Lorsque l’équilibre intestinal est rétabli, les ballonnements diminuent et voire, dans le meilleur des cas, cessent.

Un massage relaxant du ventre

Les massages en douceur et le contact corporel peuvent intensifier la relation parent-enfant et apaiser le bébé.

Le bébé doit d’abord s’habituer au monde en dehors de l’utérus, et sa digestion doit se mettre en route. Lorsque le bébé pleure ou qu’il ne se sent pas bien, masser son ventre en douceur peut aider à l’apaiser.

En quoi un massage abdominal pour bébé peut-il aider?

 

Si vous ne pouvez pas identifier clairement les symptômes des pleurs, vous pouvez calmer votre enfant par un massage abdominal. Dans ce cas, l'Huile Massage Abdominal pour Bébé spécialement conçue pour les massages de ventre apaisants. Les huiles essentielles de cardamome et de marjolaine renforcent les effets relaxants du massage abdominal. Le parfum de la camomille romaine apaise. Un massage doux et apaisant du ventre avec l’Huile Massage Abdominal pour Bébé peut même favoriser la digestion et prévenir les gaz désagréables. Un moment adéquat pour un massage abdominal peut par exemple être avoir langé le bébé. Procédez avec douceur et prévenance.

Conseil Weleda: le massage du ventre de bébé ne doit pas être long. Vous pouvez également limiter le massage à la zone autour du nombril. Effectuez des mouvements doux dans le sens des aiguilles d’une montre et terminez en direction de la cuisse gauche. Les massages en douceur et le contact corporel peuvent intensifier la relation parent-enfant et apaiser le bébé.

Christina Hinderlich

Sage-femme et responsable du service spécialisé sages-femmes chez Weleda

Christina Hinderlich est experte en savoir anthroposophique appliqué au travail de sage-femme. Mère de trois enfants, elle est responsable depuis de longues années du service spécialisé sages-femmes chez Weleda.

ARTICLES LIÉS