L’univers Des Bébés

Pourquoi la proximité et les contacts physiques sont si importants pour les bébés

Les câlins renforcent les liens parents-enfant

Tenir son bébé dans les bras pour la première fois est un moment très particulier. Ce contact charnel a, dès les premiers instants, un effet positif sur l’attachement sécure entre les parents et le nouveau-né. Les câlins, les caresses affectueuses et la proximité physique procurent aux bébés un sentiment de sécurité.

La phase de bonding après la naissance

Si tout se passe bien, le bébé peut se coucher sur la poitrine nue de la mère ou du père après sa naissance. Le premier contact «peau contre peau» stimule le développement du lien affectif (appelé aussi «bonding») entre les parents et l’enfant. Ce contact charnel est important car il libère des hormones qui favorisent un lien étroit et une relation affectueuse. Ce bonding permet aux parents dès les premiers jours d’apprendre à ressentir intimement leur bébé et à identifier ses besoins. Le bébé peut ainsi développer une confiance fondamentale saine. Si des difficultés doivent être surmontées au début, un attachement intense peut tout de même être développé: si des enfants ont besoin de soins particuliers en raison d’une naissance difficile ou d’une maladie et que les parents ne peuvent pas vivre les moments de bonding immédiatement après la naissance, il est possible de rattraper ce manque.

Le contact charnel procure un sentiment de sécurité

Le plus important pour les nouveau-nés est de ressentir la proximité des personnes de référence et le sentiment d’être entre de bonnes mains: si le bébé ressent cette proximité, il se sent en sécurité. Il constate que ses signaux sont perçus et qu’il reçoit de l’affection. Il sent qu’aucun danger ne le menace. Procurer un sentiment de sécurité à son bébé est essentiel pour le bien-être de celui-ci, surtout pendant les premiers mois. Ce sentiment de sécurité est d’abord transmis par la proximité physique: bien au chaud dans les bras de sa mère ou de son père, blotti contre eux dans le lit, dans une écharpe de portage ou enveloppé dans un porte-bébé, cette proximité le sécurise. En outre, le contact physique le réchauffe. Surtout au début, il est encore difficile pour les bébés de réguler eux-mêmes leur température corporelle. Le contact physique les aide à le faire.

Besoin de contact physique et de proximité

Les êtres humains ont besoin de contacts physiques pour se développer sainement sur le plan émotionnel. Le contact physique est le premier langage de notre vie et il y tient une place essentielle: dans le ventre de sa mère, l’enfant a déjà des sensations de contact physique; pendant l’accouchement, il vit un contact physique intense avant d’être étreint physiquement par des mains pour la première fois. Outre lorsqu’ils sont allaités, portés et câlinés pour la première fois, les bébés font l’expérience au quotidien de contacts physiques particulièrement intenses durant les soins corporels, quand ils ressentent le contact charnel direct.

Il est important d’intégrer, dès le début de la vie avec des enfants, le souci constant de soins attentionnés. Par exemple, en mettant en place des rituels de soins qui nourrissent à la fois le corps et le lien émotionnel. Pour ce faire, le massage de bébé est une solution idéale pour les parents: ils apprennent à prodiguer des soins attentionnés à leur bébé et à le toucher avec tendresse, à instaurer un dialogue, à percevoir les signaux du bébé et à y répondre.

L’hormone de tendresse ocytocine

La peau est notre plus grand organe et est dotée de millions de récepteurs qui réagissent aux contacts physiques. Lorsque le cerveau perçoit un contact charnel doux ou délicat, il libère entre autres l’hormone ocytocine. Un contact physique plein de tendresse va donc toujours entraîner la libération d’ocytocine. Cela stimule le développement du lien affectif. L’hormone de la tendresse a un effet relaxant, soulage l’anxiété, abaisse la pression artérielle, réduit le taux de cortisol et stimule le système immunitaire. Les sentiments positifs qu’elle génère renforcent le lien entre les personnes de référence et les enfants, et favorisent une relation étroite et affectueuse. 

Les contacts physiques influencent aussi le développement

De nombreux contacts physiques et des caresses affectueuses aident non seulement les nouveau-nés à se faire une image de leur propre corps et à mieux le comprendre, mais stimulent également le développement du cerveau et les capacités cognitives. Lors des soins corporels et du changement des couches, le bébé ressent sur sa peau le contact physique avec les mains de l’adulte, perçoit si la main est chaude ou froide et si elle exerce une pression plutôt forte ou plutôt faible. Si les soins sont accompagnés d’un doux massage, cela permet à l’enfant de ressentir son propre corps et d’approfondir l’image qu’il se fait de celui-ci. Le changement des couches, le bain (insérer lien) ou le massage du bébé sont ainsi non seulement un bienfait pour le corps et l’esprit, mais aussi une véritable expérience d’apprentissage pour le bébé.