L’univers Des Bébés

Introduction d’aliments pour bébés

Vers les six mois de votre bébé, vous serez confrontée à la question des aliments complémentaires. Comme pour tous les autres stades du développement, gardez toujours à l’esprit que votre bébé est un individu. Il se développera à son propre rythme et l’apprentissage de l’alimentation sera donc différent pour chaque bébé. Tribune d’Anja Constance Gaca

Quand donner au bébé des aliments complémentaires?

Ce n’est que lorsque votre bébé a un port de tête sûr qu’il est prêt pour l’introduction des aliments complémentaire. Vers l’âge de six mois, la plupart des bébés peuvent se tourner du dos vers le ventre. En même temps, la motricité de la langue mûrit, raison pour laquelle le fait de se retourner est l’un des signes indiquant qu’il est prêt à prendre des aliments complémentaires. Votre bébé peut attraper un objet et le guider jusqu’à sa bouche. Il peut également rester assis sur vos genoux avec un peu de soutien dans le bas du dos. Un bébé ne doit pas être placé dans une chaise haute avant d’être capable de se mettre en position assise par lui-même.

Dans tous les cas, le réflexe du coup de langue devrait s’être considérablement affaibli. Ce réflexe protège les bébés des corps étrangers et aussi des aliments que leur corps ne tolérerait pas encore. Lors de l’allaitement et de la succion du biberon, ce réflexe protecteur est éliminé naturellement par le réflexe de succion. Cependant, si vous commencez à le donner des aliments complémentaires trop tôt, votre bébé se contentera de repousser la cuiller de nourriture hors de sa bouche avec sa langue.

Outre ces conditions d’ordre corporel, le bébé doit également s’intéresser à de nouveaux défis. Laissez votre bébé s’asseoir à la table familiale pendant vos repas. Ainsi, vous ne manquerez pas le moment auquel votre enfant souhaitera lui aussi connaître votre nourriture.

Comment les introduire et par quoi commencer?

Commencez par proposer à votre enfant un petit complément de nourriture lors de vos repas. Conviennent particulièrement à l’introduction des aliments complémentaires en plus des repas lactés:

  • Des aliments tels que des légumes bien cuits à la vapeur ou des pommes de terre cuites à l’eau bien tendres
  • Évitez si possible les produits à fort salés ou sucrés.
  • Les aliments complémentaires peuvent être donnés en petits morceaux ou en purée, à la cuillère.
  • Avec une gamme de produits variés, frais et sains, vous stimulez la curiosité de votre bébé.

Les aliments complémentaires n’ont pas pour objet de faire manger votre bébé une certaine quantité de bouillie à un moment donné. Progressivement, il doit goûter les aliments que mange le reste de la famille, à son propre rythme. Tout comme vous, votre enfant mangera parfois plus et parfois moins. Les premières tentatives de manger des aliments complémentaires ne sont là que pour donner à votre bébé l’occasion de les connaître et d’essayer quelque chose de nouveau.

Manger avec tous ses sens

Soyez patients. Votre bébé veut regarder la nourriture, la sentir, la goûter, mais aussi «prendre les choses en main», ce qui implique saisir, toucher, appuyer et barbouiller. Donnez à votre bébé la possibilité de le faire en lui dressant une place à table facile à nettoyer, afin de ne pas interdire à votre bébé d’essayer de manger pour des raisons de propreté. Le stress ou la pression n’ont de toute façon pas leur place à table. Transmettez à votre bébé le plaisir de manger en créant une atmosphère agréable et détendue à table.

Quelle est l’importance du lait maternel après l’introduction des aliments complémentaires?

Veillez surtout à ce que votre bébé n’ait pas faim lors des premiers essais. Continuez donc de l’allaiter ou de le nourrir avec le lait premier âge, comme vous l’avez fait jusqu’ici. En effet, votre enfant n’a pas encore fait l’expérience de satiété que procure cette nouvelle forme de nourriture. Il faudra un certain temps avant que votre bébé ne mange une quantité d’aliments complémentaires entraînant un recul de son besoin de lait maternel ou premier âge. Continuez donc à l’allaiter ou à le nourrir selon vos besoins, pour que votre bébé ait suffisamment d’énergie. Si vous donnez du lait premier âge, vous ne devez pas nécessairement passer aux aliments suivants de la gamme, mais pouvez-vous en tenir à cet aliment initial, car il est le mieux adapté aux besoins de votre bébé.

Chaque bébé a son propre rythme. Tous les bébés ne sont pas prêts pour l’introduction des aliments complémentaires en même temps. Commencez lentement l’introduction des aliments complémentaires et éveillez la curiosité de votre bébé pour des formes d’aliments plus solides.
Anja Constanze Gaca

Combien de temps puis-je allaiter mon bébé?

L’introduction des aliments complémentaires et l’allaitement ne s’excluent pas l’un l’autre. Au contraire, vous pouvez continuer à allaiter aussi longtemps que vous et votre bébé le souhaitez. L’allaitement au cours de la seconde moitié de la première année continue non seulement à donner à votre bébé tous les nutriments nécessaires, mais renforce également son système immunitaire. La période d’allaitement ne s’arrête donc pas du tout avec l’introduction de l’alimentation complémentaire. Au cours de la première année, le lait maternel reste l’aliment principal de votre enfant. Votre sage-femme se fera un plaisir de vous conseiller sur les aliments complémentaires, l’allaitement et l’alimentation.

Huile Massage Buste

Soigne et détend la poitrine

Tisane Bio Allaitement

Mélange d’herbes bio bienfaisant pour tisanes, pour les mères allaitantes

Anja Constance Gaca

Sage-femme indépendante

Mère de quatre enfants, elle est blogueuse et auteur de Von guten Eltern (bons parents) avec son mari. Anja est la spécialiste des thèmes liés au repos post-partum et des aliments complémentaires. Elle donne aussi des conseils pour mener une relation de couple heureuse tout en étant parents.