L’univers Des Bébés

L’engorgement: identification, traitement et prévention

L’engorgement est une complication de l’allaitement susceptible de survenir à tout moment. Découvrez comment il se développe et comment le soulager. Vous apprendrez également comment le prévenir au mieux.

Développement d’un engorgement

Les sages-femmes disent souvent que le sein est le reflet de l’âme pendant la période post-partum. Non sans raison, car l’engorgement est souvent lié à un stress excessif ou psychique. Les femmes se sentent notamment dépassées lorsqu’elles souhaitent allaiter, mais que cela ne se passe pas correctement. Il se peut que le repos post-partum ait été perturbé ou que des visiteurs aient ébranlé leur sentiment de compétence maternelle. Ne vous troublez pas en cas de problèmes d’allaitement. Durant la période post-partum, la plupart des femmes sont plus fragiles que jamais auparavant. Cela est dû à la relation émotionnelle intense que vous établissez avec votre bébé. Parallèlement, cette sensibilité élevée vous rend aussi très vulnérables, et votre corps réagit particulièrement rapidement si vous ne vous sentez pas bien pendant l’allaitement. Le stress et l’épuisement peuvent perturber le réflexe d’éjection du lait, indispensable à l’allaitement, entraînant un mauvais écoulement du lait ou un écoulement en quantité insuffisante. À ce stade, l’engorgement peut cependant être dû à d’autres causes. Il arrive parfois que le bébé ne boive pas suffisamment efficacement ou ne soit pas bien positionné. Les causes peuvent également être de nature «mécanique», telles qu’une pression sur les canaux lactifères due au port d’un soutien-gorge trop serré. Parfois, l’obstruction d’un canal lactifère peut également entraîner un engorgement. Le mieux est de contacter votre sage-femme ou la conseillère en allaitement qui vous assiste désormais.

Symptômes possibles en cas d’engorgement

L’engorgement se manifeste souvent par une sensibilité à la pression ou une douleur dans une certaine zone du sein. Un durcissement est parfois palpable – comme des points durs dans le sein –, le sein peut sembler très ferme et gonflé. Des rougeurs peuvent également être visibles dans la zone affectée. Vous remarquerez peut-être aussi que le lait coule moins bien lorsque vous allaitez. L’engorgement ne se manifeste pas toujours de manière classique, par des douleurs et des rougissements d’une zone de votre sein. Beaucoup de femmes pensent d’abord à un début de refroidissement ou une autre affection lorsqu’elles remarquent une baisse de forme, des frissons ou une augmentation de la température.

Conseils pour soulager les symptômes

Il est avant tout essentiel que le sein se vide bien et que vous bénéfiiciez du repos nécessaire pour guérir. Pour ce faire, mettez souvent votre bébé au sein, et gardez le lit autant que possible. Il se peut que vous deviez aussi réveiller votre bébé de temps à autre, pour pouvoir le mettre au sein au moins toutes les deux ou trois heures. Si vous éprouvez des difficultés à mettre votre bébé au sein, demandez à un spécialiste de vous montrer la bonne technique, et de vérifier régulièrement si votre bébé boit bien. Le changement de la position de tétée favorise la récupération. Les positions dans lesquelles la mâchoire inférieure de votre bébé pointe vers la zone du sein concernée sont plus propices à la tétée.

La chaleur humide favorise l’écoulement du lait. Appliquez par exemple un gant de toilette chaud ou des compresses chaudes sur le sein avant l’allaitement. Un léger massage des seins peut également aider. Vous pouvez utiliser l’Huile Massage Buste Weleda pour le massage entre les séances d’allaitement. Il importe de masser très doucement du bout des doigts, et d’éviter toutes techniques de massage susceptibles de serrer ou de faire pression sur le sein.

Si cela vous fait du bien, vous pouvez refroidir vos seins après l’allaitement. Assurez-vous également d’avoir un soutien-gorge d’allaitement bien ajusté, qui ne serre pas le sein. Si un canal lactifère est obstrué, par exemple à cause d’une ampoule cutanée sur le mamelon, consultez votre sage-femme ou votre conseillère en allaitement pour savoir ce que vous pouvez faire.

Huile Massage Buste

Soigne et détend la poitrine

Quand consulter un médecin

Avec ces mesures, l’engorgement mammaire devrait s’être considérablement résorbé après 24 heures. En l’absence d’amélioration après 48 heures au plus tard, si une fièvre élevée vient s’ajouter aux symptômes ou si vous ressentez une douleur intense, consultez votre médecin pour vérifier que l’engorgement n’a pas évolué en une inflammation du sein (mastite), requérant habituellement un traitement antibiotique.

Comment éviter un nouvel engorgement

De manière générale, il convient de prendre soin de vous et de vos seins pendant toute la période d’allaitement. Veillez toujours à vous reposer suffisamment, à manger et à boire sainement et suffisamment pour votre bien-être. Évitez les soutiens-gorges trop serrés ou tout autre vêtement susceptible de serrer au niveau de la poitrine. Mettez votre bébé suffisamment souvent au sein, et demandez rapidement de l’aide en cas de problèmes d’allaitement. Votre sage-femme peut par exemple vous assister jusqu’à la fin de l’allaitement par des visites à domicile ou des consultations téléphoniques.