Grossesse

Vraies ou fausses contractions?

Que vais-je ressentir quand l’accouchement commencera et que faire à ce moment-là? Quelle est la différence entre les vraies contractions de travail et les fausses contractions ou contractions de Braxton-Hicks? Et comment parvenir à garder son calme et à réserver toute son énergie au travail proprement dit?

Que sont les fausses contractions?

Les fausses contractions sont une préparation à l’accouchement. Elles ont pour but de faire descendre la tête ou le siège du bébé encore plus bas dans le bassin, de raccourcir le col de l’utérus et de l’assouplir, voire de l’ouvrir un peu. Ces contractions sont aussi appelées «contractions de Braxton-Hicks». Elles se produisent à intervalles irréguliers et sont souvent peu douloureuses et à peine perceptibles. Certaines femmes ne connaissent pas les fausses contractions et le bébé reste confortablement au-dessus du bassin jusqu’au début de l’accouchement. Mais aucune inquiétude: un accouchement peut se déclencher de façon naturelle sans ces contractions préalables.

Quand les fausses contractions se produisent-elles?

Les fausses contractions peuvent survenir à partir de la 36e semaine de grossesse et se produisent fréquemment le soir ou dans la nuit, lorsque vous vous détendez. Il est possible que vous soyez réveillée par un durcissement du ventre ou par de légères douleurs. En général, les fausses contractions sont relativement brèves, inférieures à une minute et se produisent rarement à intervalles réguliers. Aussi, si vous pouvez vous rendormir, faites-le. Ne restez pas allongée, les yeux ouverts, en vous demandant fébrilement si le travail a vraiment commencé. Cela s’applique à toutes les douleurs: profitez de ces occasions pour vous détendre et dormir si possible. Si le vrai travail a commencé, soyez sûre que vous serez réveillée!

Début de l’accouchement ou fausses contractions?

Le début de l’accouchement et les vraies contractions s’annoncent par une certaine régularité. Régularité ne signifie pas à la seconde ou à la minute, mais à peu près toutes les 10 à 15, voire 5 à 7 minutes. Les contractions qui s’arrêtent lorsque vous sortez du lit, que vous ne ressentez pas lorsque vous êtes confortablement assise ou qui sont très légères et irrégulières ne sont pas encore assez fortes pour être le vrai travail. Cela est normal et ne signifie pas que vous devriez courir pour déclencher de vraies contractions. Si vous le faisiez, cela ne ferait qu’épuiser vos forces. Si vous ne savez pas s’il s’agit de vraies contractions ou non, il est recommandé de prendre un bain chaud ou une bonne douche. En général, les fausses contractions s’apaiseront d’elles-mêmes, tandis que les vraies persisteront. Plus tard, à la maison de naissance ou à la clinique, vous aurez très certainement une grande baignoire à votre disposition. Les sages-femmes, qu’elles exercent à domicile, dans des maisons de naissance ou dans des cliniques, utilisent volontiers des Additifs de bain Weleda. Le parfum de la lavande, par exemple, a des propriétés relaxantes, tandis que celui du romarin vivifie et que celui du citrus rafraichît. Les additifs de bain peuvent s’utiliser dans un bain ou en ablutions. 

Relaxation et sommeil avant l’accouchement

Peu importe qu’il s’agisse de votre premier accouchement ou non: vous êtes dans un état d’excitation constant et avez peut-être le sentiment de passer à côté de quelque chose si vous n’êtes pas attentive pendant que votre corps travaille. Mais ne vous laissez pas envahir par ce genre de pensées car ce qui est vraiment important ne vous échappera pas. Ayez confiance en votre corps! Vous détendre et dormir est le mieux à faire un peu avant, ou même au début de l’accouchement. En effet, il est possible que les contractions ne soient pas encore douloureuses les premières heures et que vous constatiez seulement un durcissement régulier du ventre. Profitez-en pour vous détendre. Si vous êtes fatiguée, allongez-vous. Si vous ne pouvez pas dormir, installez-vous confortablement avec un livre ou un film. 

 

À propos:

les débuts d’accouchement comme on en voit dans les films - à l’image de ces comédies divertissantes ou romantiques où l’on voit soudain une femme accoucher, haletante et poussant des cris de douleur – n’existent pas vraiment. Dites-vous bien que votre accouchement se déroulera autrement et qu’il ne commencera pas de façon aussi dramatique que dans ces fictions.