L’univers Des Bébés

Veiller au sommeil réparateur de bébé

Peu de sujets sont aussi importants pour les parents que le sommeil de leur bébé: le rythme du sommeil a une influence majeure sur le développement du bébé, cependant, celui des parents a également son importance et se trouve soudainement modifié.

Les bébés ne doivent pas apprendre à dormir

Nous entendons ou lisons sans cesse que les bébés doivent apprendre à dormir correctement. Mais ce n’est pas vrai, ils savent déjà dormir: ils dormaient déjà dans le ventre de leur mère et maintenant, ils s’endorment tout seuls lorsqu’ils sont fatigués. Cependant, votre propre rythme est différent et au cours des prochaines années, le bébé devra adapter son rythme de sommeil à celui des adultes, ce qui n’est pas une mince affaire. Cependant, cette évolution n’est pas éducable. En tant que parents, nous ne pouvons que les accompagner et les soutenir par des conditions de base adaptées.

Chaque enfant dort différemment

Depuis toujours, le besoin de sommeil chez les enfants est très différent: le temps de sommeil quotidien moyen des nouveau-nés est de 14,5 heures. Pendant la première année, de petits îlots de sommeil se forment autour des siestes réparties pendant la journée, jusqu’à ce que l’enfant dorme enfin de nuit et en après-midi. La durée de ces îlots de sommeil varie d’un enfant à l’autre.

Conditions de bases importantes pour le sommeil de bébé

La règle de base est la suivante: le bébé ne dort que lorsqu’il est vraiment fatigué. Rien n’est plus épuisant pour toutes les personnes présentes que lorsque les parents essaient désespérément de faire dormir un enfant qui n’est pas fatigué. La fatigue n’est souvent pas basée sur un horaire, mais sur la forme du jour – les bébés comme les adultes peuvent donc se fatiguer plus tôt ou plus tard selon les jours. Cependant, il existe d’autres conditions importantes au sommeil de bébé: le sommeil est une phase de repos et de détente. Il importe donc que le bébé puisse se reposer dans une atmosphère agréable. La présence de trop nombreux jouets, tels que des mobiles captivant l’attention du bébé et le stimulant sans cesse son attention ou ses réactions, peuvent nuire à la situation:

  • Un environnement propice au sommeil. Les mobiles sont inutiles: ils incitent seulement à regarder ou encouragent l’interaction.
  • Conférer un sentiment de sécurité: cela peut par exemple se faire par des couleurs chaudes, sous la forme d’une «parure de lit» en tissu bordeaux. Ces couleurs lui rappelleront l’utérus.
  • La proximité pendant le sommeil de la personne à qui il s’attache confère la sécurité du bébé. Et un bon sommeil n’est possible que si le bébé n’a pas faim. Il peut donc être allaité rapidement au sein, ou nourri si nécessaire.

Assistance et non programme de sommeil

Il n’est pas facile pour les adultes de s’adapter au rythme de sommeil du bébé. Si la mère et l’enfant dorment à proximité l’un de l’autre, le rythme de sommeil de la mère s’adapte automatiquement à l’enfant, et elle ne se sort plus en sursaut d’un sommeil profond dès que l’enfant appelle. Cependant, les interruptions de sommeil la nuit peuvent être épuisantes. L’important est d’obtenir de l’aide:

  • Partager les nuits avec votre partenaire
  • Dormir pendant la journée, lorsque le partenaire s’occupe du bébé
  • Faire la sieste avec le bébé

Le sommeil est un besoin fondamental auquel nous devons pourvoir nous-mêmes en tant que parents, afin d’être détendus. Les programmes dits d’apprentissage du sommeil n’apportent cependant pas une aide adéquate au développement de l’enfant: l’enfant apprend ici à s’endormir par résignation, parce que personne ne répond aux besoins exprimés. Bien que le bébé s’endorme plus facilement, cette approche peut avoir des conséquences à long terme sur l’attachement, la santé et le développement de l’enfant. L’assistance est donc une aide au sommeil plus judicieuse qu’un programme de sommeil.