Nature

Des soins après-soleil bienfaisants

Quand l’été arrive, il est temps d’apprécier la douce caresse du soleil sur notre peau. Mais ce plaisir est à savourer avec modération. Si vous vous êtes exposés au soleil trop longtemps, certaines plantes peuvent soulager votre peau : le gel d’aloe vera et l’extrait de petite ortie constituent des soins rafraîchissants pour les peaux irritées par le soleil. Quelles sont les propriétés de ces plantes et qu’ont-elles à nous apprendre ?

La petite ortie

Tout le monde connaît la désagréable sensation de brûlure ressentie au contact des poils urticants de la petite ortie (Urtica urens) et de sa cousine la grande ortie (Urtica dioica). Pourtant, la petite ortie, qui passe bien souvent inaperçue dans les jardins et les prairies, s’avère être un remède efficace en cas de coup de soleil ou de piqûres d’insectes. Pour comprendre les vertus de cette plante, il convient de la comparer à sa grande cousine. Et il ne faut pas se fier aux apparences : la piqûre de la petite ortie est bien plus douloureuse que celle de la grande ortie. La petite ortie est une plante annuelle mesurant quelque 50 cm de haut. Chaque pied de la plante porte à la fois des fleurs mâles (à étamines) et des fleurs femelles (à pistil) : les fleurs femelles se situent en bas de la tige et les fleurs mâles au sommet. Généralement, elles ne s’épanouissent pas en même temps.

La grande ortie, quant à elle, est vivace et peut atteindre 2 m de haut. Ses racines forment un vaste réseau sous terre, ce qui permet à la plante de s’étendre. Les plantes mâles et leurs fleurs à étamines se distinguent nettement des plantes femelles, qui portent les fruits.

Dans la petite ortie, tout est donc beaucoup plus concentré que dans la grande ortie, comme si, plutôt que de dépenser son énergie à produire un système reproducteur complexe et à générer une forte croissance végétative, la petite ortie préférait concentrer toute sa vitalité dans une plante de petite taille.

Chez Weleda, nous mettons à profit ces caractéristiques. L’extrait de petite ortie entre, par exemple, dans la composition du Combudoron® gel où, associé à l’extrait d’Arnica, il contribue à apaiser, soulager et rafraîchir la peau en cas de sensations de démangeaisons et d’échauffement.

La petite ortie (Urtica urens)

Elle s’avère être un remède efficace en cas d'échauffement de la peau ou de piqûres d’insectes.

L’aloe vera

L’aloe vera (Aloe barbadensis) est un as de la survie. Cette plante succulente de la famille des Liliacées s’épanouit dans les déserts hostiles d’Afrique du Nord et du Soudan. Ses feuilles charnues et gorgées d’eau forment un net contraste avec l’habitat sec et chaud de la plante. L’aloès donne de l’espace à l’élément liquide, soigne la sécheresse et rétablit l’équilibre.

La force de l’aloe vera se trouve dans ses feuilles pointues et coriaces. Bordées de petites dents, elles se composent de trois couches. Au centre se trouve la couche la plus épaisse, un gel incolore et stérile. De pH neutre, il a des propriétés apaisantes et rafraîchissantes pour la peau. Lorsque, par trop forte chaleur, la peau perd son hydratation naturelle et tonifiante, l’aloe vera fait des merveilles pour rétablir l’équilibre et apporter une harmonie nouvelle. L’eau seule ne peut pas offrir le même résultat: faisant gonfler les cellules de l’épiderme, elle provoque son dessèchement sur le long terme.

Pour obtenir le précieux gel d’aloe vera bio que nous utilisons dans notre Lait Corps Vivifiant au Citrus, la couche superficielle des feuilles d’aloès fraîchement récoltées est retirée, car elle contient des substances irritantes. Seul le gel se trouvant juste en dessous est utilisé. Il est pressé puis filtré. Dans notre Lait Corps Vivifiant au Citrus, le gel d’aloe vera procure une fraîcheur agréable et contribue à rétablir l’hydratation naturelle de la peau après un bain de soleil.

L'Aloe Vera (Aloe barbadensis)

Il est un as de la survie